Intel réaffirme son engagement pour le développement de l’usage des TIC dans l’éducation au Maroc

Le géant mondial a investi plus de 1 milliard de dollars à  ce jour dans l’éducation et l’encouragement de l’innovation dans le monde. Trois projets marocains ont participé aux phases éliminatoires d’Intel Global Challenge cette année. Depuis 2006, le spécialiste des microprocesseurs mène une dizaine d’initiatives en faveur de l’éducation au Maroc.

Le rideau est tombé sur la 10e édition d’Intel Global Challenge (IGC), organisée à San Francisco du 3 au 7 novembre. Cette année, c’est le Chili qui a été primé lors de cette compétition qui encourage depuis dix ans l’innovation et l’entrepreneuriat dans les nouvelles technologies. Le pays a remporté le grand prix de 50000 dollars à travers Lab4U, une entreprise créée par des étudiants de l’université et du centre national de recherche contre le cancer. Leur idée consiste en une technologie utilisant le téléphone portable pour vulgariser l’utilisation des équipements en laboratoire.
La solution développée par les étudiants chiliens s’est illustrée parmi une multitude d’innovations proposées par les 26 équipes qui étaient en lice lors de cette édition, représentant 20 pays à travers le monde. Les projets couvrent un large spectre de domaines. De l’éducation à l’industrie, en passant par la santé, ils ont pour point commun la recherche de l’amélioration de la vie quotidienne des populations.
Il faut dire que la tâche des gagnants n’a pas été de tout repos puisque le jury ne se contente pas d’évaluer le degré d’innovation que présente une solution,  mais s’intéresse également à la viabilité du modèle d’affaires du projet et aux possibilités de sa diffusion sur le marché.

Cela dit, les trois autres gagnants n’ont pas démérité en présentant des idées originales pouvant résoudre un bon nombre de problèmes. Ainsi, les Italiens de Neuron Guard ont conçu une solution intégrée pour le traitement des dommages du cerveau après un choc. Karisma Kids du Royaume Uni a pour sa part mis à jour des jeux pour enfants afin d’augmenter leur intelligence émotionnelle à travers la gestion de l’humeur. Servtech de Taïwan a quant à lui inventé une infrastructure technologique qui facilite aux usines l’utilisation du Big data pour suivre le fonctionnement des machines et équipements. Ces trois équipes ont pu décrocher un prix de 15 000 dollars chacune.
Ces actions renseignent sur l’engagement et l’effort d’investissement d’Intel dans l’innovation chez les jeunes, l’éducation et l’entrepreneuriat. A ce titre, en huit ans, rien que pour l’IGC, le groupe a accueilli plus de 166 équipes du monde entier, créé plus de 1 900 emplois et aidé à lever plus de 56 millions de dollars pour les porteurs de projets viables. Aujourd’hui, globalement, l’entreprise a investi plus d’un milliard de dollars et ses employés ont offert plus de 4 millions d’heures de soutien à l’éducation dans plus de 70 pays.

L’engagement du groupe prend plusieurs formes

Cet engagement d’Intel ne faiblit pas dans les pays d’Afrique du Nord. Plus particulièrement au Maroc où Intel est très impliquée dans l’éducation vu le nombre de programmes lancés et des initiatives prises depuis bientôt une décennie. L’entreprise a en effet lancé en 2006 Intel teach program, actuellement assuré par le programme «Génie» mené par le ministère de l’éducation nationale et couvrant toutes les régions du Royaume. Intel s’est aussi engagée dans le cadre de ce même programme à équiper les écoles primaires dans le milieu rural de 1 000 ordinateurs Classmate ; à ce jour, 40 écoles ont été équipées. Dans le même sens, l’entreprise propose des cours d’apprentissage basés sur des CD pour les académies régionales d’éducation à travers le Maroc. Ces CD sont livrés aux professeurs et les aident à utiliser des scénarios spécifiques pendant leurs cours afin d’explorer les caractéristiques et les avantages de l’apprentissage basé sur le projet Intel. L’entreprise s’attelle à rendre ces cours disponibles sur une plateforme d’apprentissage électronique ciblant le maximum d’enseignants à travers le Maroc.
De plus, en 2007, Intel et l’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) ont signé un accord de mise en œuvre de «Multicore Universty» en vertu duquel le groupe a complété l’équipement d’un laboratoire de formation qui est aujourd’hui accessible à tous les étudiants et professeurs des universités du pays. Par ailleurs, Intel a conçu le Software Incubators Lab. Un incubateur qui, pendant une période de 6 mois à 1 an, aide les étudiants à travailler sur des projets de logiciels de pointe. L’objectif est non seulement de comprendre une technologie, mais de développer un projet dans la vie réelle et pendant une longue période, ainsi que d’augmenter la liste des cours sur le développement informatique et mettre en valeur les meilleurs projets des étudiants.

Enfin, pour encourager l’entrepreneuriat, Intel a pensé le programme entreprenariat TOT. Cet atelier intensif permet d’optimiser l’esprit d’entreprise dans l’école. Son objectif est d’aider les participants à mieux comprendre comment ils peuvent intégrer l’innovation dans la classe afin d’améliorer la qualité et d’offrir une expérience de première main avec des techniques nouvelles. L’atelier a été mené dans plusieurs universités à ce jour.