Industrie manufacturière: 41 pc des patrons anticipent une hausse de la production au 4ème trimestre 2015

La production industrielle manufacturière anticipée pour le 4ème trimestre 2015 devrait connaître une hausse selon 41% des chefs d’entreprises et une baisse selon 25%, indique le Haut-commissariat au plan (HCP).

Cette légère embellie concernerait, principalement, les activités de l' »Industrie chimique » et celles de la « Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques », explique le HCP qui vient de publier une note d’information sur les résultats des enquêtes de conjoncture relatifs aux réalisations du 3ème trimestre 2015 et aux pronostics pour le 4ème trimestre.

Quant à l’emploi, 41% des chefs d’entreprises prévoient une hausse des effectifs et 26% une baisse pour le 4ème trimestre 2015, précise le HCP.

Dans le secteur de l’industrie extractive, les anticipations pour le 4ème trimestre 2015 affichent, selon la majorité des patrons, une hausse de la production, imputable à une amélioration de la production dans les « Autres industries extractives ».

Au plan des effectifs employés, 91% des patrons anticipent une stabilité, relève l’enquête du HCP.

S’agissant de l’industrie énergétique, et selon presque la totalité des chefs d’entreprises, la production connaîtrait une diminution, due à une baisse de la « Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné ».

Pour l’industrie environnementale, 89% des industriels prévoient, également, une baisse de la production, notamment, dans les activités du « Captage, traitement et distribution d’eau ».

Quant à l’emploi, 91% des patrons prévoient une baisse des effectifs dans le secteur énergétique, alors que la totalité de ceux du secteur de l’industrie environnementale anticipent, plutôt, une hausse de ces effectifs.

En ce qui concerne le secteur de la Construction, les anticipations avancées pour le 4ème trimestre 2015, font ressortir, globalement, une légère hausse d’activité, notamment au niveau du « Génie Civil » et des « Travaux de Construction Spécialisés ».

Cette évolution serait accompagnée par une quasi-stabilité des effectifs employés pour les deux tiers des chefs d’entreprises.