Une édition à l’heure du développement durable

Organisé sous le thème «Vers un cadre bâti durable», le SIB 2016 se veut un moment important dans le processus de dialogue et de concertation entre les professionnels et les acteurs du bâtiment au service du développement durable du secteur.

Le Salon international du bâtiment (SIB) prend le virage vert. L’évènement phare du secteur de la construction organisé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI par le ministère de l’habitat et de la politique de la ville et l’Office des foires et expositions de Casablanca (OFEC), tient sa 16e édition du 23 au 27 novembre, sous le thème : «Vers un cadre bâti durable». Le rendez-vous biennal, qui fête cette année 30 ans d’existence, met ainsi en avant le développement durable dans la construction, un sujet plus que jamais d’actualité. 

Les organisateurs du salon expliquent en effet que le monde est devenu aujourd’hui majoritairement urbain: un peu plus de la moitié des habitants de notre planète vivent en ville. Le Maroc n’échappe pas à cette tendance, la population, qui était essentiellement rurale au début du siècle, est aujourd’hui à majorité urbaine. En effet, plus de 62% de la population résident dans des villes, que celles-ci soient petites, moyennes ou grandes. Quoiqu’elles ne représentent que 2% de la superficie du territoire national, nos villes marocaines produisent 75% du PIB et drainent 70% des investissements. Toutefois, les villes marocaines sont confrontées à plusieurs défis, notamment celui de l’économie d’énergie, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’adaptation aux changements climatiques, le renforcement de la cohésion sociale, la maîtrise de la croissance des villes, la compétitivité…

Cela fait que les projets d’aménagement, de réhabilitation et de construction, quelle que soit leur taille, doivent s’inscrire dans le futur nécessairement dans une perspective de développement durable, mettant ainsi le secteur du bâtiment au cœur des stratégies mondiales pour le climat. Il est donc indispensable de remodeler le paysage urbain pour le rendre plus efficace et plus agréable à vivre. Dans ce sillage, le SIB 2016, par son programme scientifique pertinent, se veut un moment important dans le processus de dialogue et de concertation entre les professionnels et les acteurs du bâtiment en vue de partager autour d’un sujet fédérateur au service du développement durable du secteur. Aussi, le salon œuvrera à faire connaître les différentes façons de créer un environnement bâti qui soit durable et qui profite à tous.

Organisé en partenariat avec la Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics (Fnbtp) ainsi que la Fédération des industries des matériaux de construction (FMC), le salon, auquel participent près de 660 exposants, présentera en effet des innovations dans le domaine du bâtiment faisant le lien entre innovation et durabilité. S’étendant sur une superficie de 20 000 m2, il devrait connaître la participation de plus de 200 000 visiteurs, réaffirmant sa position d’évènement leader et référent qui enregistre une affluence et un intérêt grandissants aussi bien de la part des entreprises marocaines que des partenaires étrangers.

Le SIB constitue de fait une plateforme de rencontres et d’échanges de toutes les opportunités ouvertes aux professionnels où ils peuvent sous le même toit exposer leurs produits et services, échanger leurs expériences et conclure des partenariats et des contrats commerciaux importants.