Samar Shawish : «Le design d’aujourd’hui est à l’image de notre style de vie»

Contrairement à la mode, en architecture d’intérieur les tendances ne défilent pas d’année en année. Les cycles s’étirent et permettent à certains styles de bien s’imprégner.

Samar-Shawish
Architecte d’intérieur fondatrice de KS design

Quelles sont les tendances de design et quels sont les matériaux les plus utilisés cette année ?

Globalement, le design d’aujourd’hui est à l’image de notre style de vie. On observe un réel retour au naturel où on bannit le superflu pour ne garder que l’essentiel. Recyclage, récupération, matières non toxiques s’imposent désormais aussi en matière de design d’intérieur. L’âge d’or du bling-bling est dépassé, aujourd’hui c’est le minimalisme scandinave qui a la cote. On mélange les styles, on utilise des matériaux d’origine minérale et on sublime l’ensemble de motifs géométriques et ethniques, toujours dans un style épuré et sobre. Si l’année précédente a été l’année du mat par excellence, aujourd’hui on ose davantage le satiné et le brillant. On retrouve cela dans les métaux par exemple avec une forte tendance de rose doré, de laiton et la star incontestable : le cuivre. Dans les carrelages, la tendance est au look usé vintage avec des matériaux à effet vieilli comme le béton ciré, les carreaux de ciment, les imitations de matière. Il y a aussi une recherche de matière et de relief avec des textures 3D très modernes. En matière de textile, là encore on revient au naturel : on adopte le velours pour des ambiances douces et cosy et le lin brut qu’on décline à toutes les sauces en imprimés ou en broderies avec des motifs géométrique, sauvage ou végétal. Le cuir tressé est aussi très tendance. Le bois quant à lui est aussi porteur de la tendance du naturel et se présente brut, nu pour une allure minérale.

Et pour les couleurs ?

Le choix des couleurs est pensé en fonction des espaces. Dans les pièces maîtresses, on choisit des couleurs neutres et intemporelles comme trame de fond : le blanc sous toutes ses teintes et le grège, ce gris échauffé qui tire vers le beige. Ensuite, on relève l’ensemble par une couleur cuite intense. Cette année, on distingue trois couleurs phares : le très chic rose poudré, le vert kaki naturel et le bleu qu’on décline dans toutes ses nuances. Dans les pièces de passage comme l’entrée ou les pièces de vie comme la cuisine, on ose des couleurs vives.

Quels sont les préférences des Marocains et comment ont évolué les goûts ces  dernières années ?

Ce que j’ai remarqué cette année, c’est un grand changement dans la façon de penser la maison. A chaque fois, j’entends exactement la même chose : «On veut utiliser toutes les pièces pour y vivre !». Au fait, on délaisse la configuration marocaine traditionnelle du fameux «salon marocain» qui ne sert que pour les réceptions et les invités. Aujourd’hui, on veut optimiser l’espace pour pouvoir vivre réellement dans chaque pièce. Le salon est donc d’abord un lieu de vie mais qui permet de recevoir du monde à l’occasion. Sur cette base, l’agencement de la maison est plus intelligent : on favorise les suites parentales, les salles de bains pour les enfants et des pièces mieux aménagées. Quant au design, on apprécie la sobriété, le style moderne auquel on ajoute des touches d’inspiration marocaine, souvent en petites doses : moucharabiehs, motifs de coussins, … Et pour l’anecdote, les Marocains ne veulent plus voir la télé! De plus en plus souvent, on me demande à la cacher en l’incrustant dans les murs ou dans les meubles.

Comment choisit-on nos luminaires cette année ?

Je conseille toujours de mixer les sources de lumières, de ne pas s’arrêter aux suspensions murales mais d’ajouter aussi des lampadaires comme objets décoratifs et sculpturales. La grande tendance, c’est les objets tout droit sortis des fifties ou d’inspiration nordique, comme des projecteurs grands formats ou des luminaires minimalistes avec des lampes transparentes. Là encore, les matériaux se combinent : métaux, bois courbé, feuille d’or. La lumière intégrée gagne aussi du terrain, on l’utilise pour habiller les murs ou dans les alcôves. 

Avez-vous des idées ou astuces de décoration à proposer pour nos lecteurs cette année ?

Souvent, réaménager son intérieur semble être une mission impossible, trop “grande” et trop prenante. Ce que je conseille, c’est d’aménager pièce par pièce, prendre le temps de penser à chaque espace. L’essentiel étant de garder un fil conducteur, une harmonie. Par exemple, si une salle de bains est adjointe à une chambre, on ose un rappel d’élément, soit par une couleur ou une texture. Il faut aussi penser à la durabilité, une maison vit et évolue avec le temps. Alors, on crée une enveloppe neutre à laquelle on ajoutera, au gré des envies et des saisons, des accessoires décoratifs différents.

Comment la tendance va-t-elle évoluer cette année ?

Contrairement à la mode, en architecture d’intérieur, les tendances ne défilent pas d’année en année. Les cycles s’étirent et permettent à certains styles de bien s’imprégner. Je pense que cette année on continuera à chercher à renouer avec le naturel et l’authentique. On ira chiner des meubles vintage, on redonnera une seconde vie aux objets, on choisira des matières minérales. La tendance scandinave est aussi très à la page grâce à des meubles fonctionnels, minimalistes et bien pensés.