Révision laborieuse du référentiel des prix de l’immobilier

Quelques semaines après le lancement des travaux de révision du référentiel des prix de l’immobilier de Casablanca, des divergences de vue se manifestent déjà entre les promoteurs immobiliers et l’administration fiscale.

Les professionnels souhaitent que le barème du fisc prenne en considération les récentes baisses des prix constatées sur le marché. La Fédération nationale des promoteurs immobiliers chiffre ce recul entre 15 et 20%, selon les quartiers, du fait de la morosité de la demande. Mais les impôts semblent difficiles à convaincre. Ils ne se montrent pas pour autant inflexibles. L’administration dépêche en effet ses brigades sur le terrain pour mener ses propres enquêtes et vérifier les dires des promoteurs.