Rabat : les promoteurs au chômage technique !

Qu’est-ce qui pourrait bien tirer le marché immobilier de Rabat de sa torpeur ? Si les prix ont fini par céder dans quasiment toutes les villes, avec une reprise des transactions, l’offre fait de la résistance à Rabat.

Les logements neufs continuent d’être proposés aux tarifs atteints dans le contexte d’euphorie de 2007. Les professionnels comptaient en partie sur les nouveaux plans d’aménagement pour détendre la pression sur le foncier et amener à terme une offre plus adaptée. Mais ils estiment aujourd’hui que les autorités ont raté leur coup. Les rares terrains constructibles au niveau de la capitale sont caractérisés par un parcellaire important, ce qui complique leur exploitation. Dans ces conditions, il n’y a pratiquement plus que les grands promoteurs qui développent des projets. Le reste des opérateurs est en arrêt d’activité forcé.