L’immobilier professionnel à Casablanca en manque de vigueur au premier semestre !

Le marché des bureaux est resté stable et a continué d’afficher des taux de vacance bas dans les immeubles de qualité. Le loyer moyen est en stagnation dans les malls, tandis que la vacance a augmenté avec l’achèvement de Marina Shopping Centre. L’offre de parcs industriels intégrés sera renforcée avec le lancement prochain de la deuxième phase de la zone franche Mid Parc qui ajoutera 60 hectares d’espaces industriels au marché.

Evolutions mitigées des différents compartiments de l’immobilier professionnel à Casablanca au premier semestre 2019. De façon globale, «le marché a enregistré une faible performance au premier semestre 2019», constatent les analystes du cabinet spécialisé JLL dans leur dernier rapport de recherche. Dans le détail, le marché des bureaux est resté stable et a continué d’afficher des taux de vacance bas dans les immeubles de qualité. Pour les experts de JLL, la demande d’espaces de bureaux de qualité continue de croître dans un marché où l’offre qualitative représente moins de 15% du stock total. Casa Anfa devrait concentrer la majorité de l’offre de bureaux de qualité à partir de 2020. Par ailleurs, l’extension de Sidi Maârouf constitue également une réserve foncière importante qui devrait accueillir de nouveaux projets de qualité et renforcer l’offre de bureaux dans les années à venir. «Le taux de vacance dans des bureaux de qualité a légèrement augmenté au premier semestre 2019 avec la livraison de nouveaux projets, mais reste relativement bas aux alentours de 9%», indique le cabinet JLL. Les analystes s’attendent à ce que la vacance diminue au cours des douze prochains mois, à mesure que le marché absorbe l’offre actuelle avant que de nouveaux projets n’entrent sur le marché en 2020. «Avec la livraison des nouveaux projets en cours de développement, nous prévoyons que le marché de bureaux subira une correction naturelle des loyers à partir de la mi-2020, avec des conditions locatives plus flexibles et des périodes de franchise plus généreuses offertes aux locataires», estime le cabinet.

Une surface commerciale de près de 150 000 m2 attendue

Dans le retail, qui englobe les centres commerciaux régionaux, les centres commerciaux de quartier et les magasins de proximité, l’activité poursuit son expansion et sa modernisation avec le développement de nouveaux centres commerciaux et de parcs retail dans les zones périphériques de Casablanca. «Avec la livraison du centre commercial Marina Shopping en avril, le stock total de centres commerciaux s’est établi à environ 184 000 m² à la fin du premier semestre 2019», informe-t-on auprès de JLL. L’offre future est estimée à près de 150 000 m² de surfaces commerciales qui devraient venir diversifier l’offre d’ici fin 2022. Dans ces conditions, les développeurs dans le retail sont de plus en plus à la recherche d’opportunités en dehors de Casablanca, compte tenu de la saturation potentielle du marché.

Côté performance, les analystes du cabinet JLL estiment que les loyers moyens sont restés stables dans les centres commerciaux au premier semestre 2019, tandis que la vacance a légèrement augmenté avec l’achèvement de Marina Shopping Centre, qui a atteint un taux d’occupation de 80% à l’ouverture. «Le taux de vacance ne devrait pas augmenter davantage en 2020 avec la livraison des nouveaux centres commerciaux à Dar Bouazza, puisqu’ils devraient atteindre des taux d’occupation élevés à l’ouverture».

Les taux d’occupation dans l’hôtellerie ont drastiquement baissé

Pour sa part, le secteur hôtelier a affiché une faible performance traduite par une baisse des taux d’occupation et des taux journaliers moyens durant les quatre premiers mois de l’année par rapport à la même période de 2018.

La capacité d’hébergement hôtelier s’est enrichie à Casablanca au cours du premier semestre 2019 pour atteindre 8 500 chambres, avec environ 500 chambres ajoutées à l’offre au cours de cette période. Parmi les réalisations notables, trois hôtels opérés par Onomo Group avec une capacité totale de 455 chambres ainsi que l’aparthotel Adagio Casablanca City Center avec une capacité de 96 chambres.

Plus de 1 000 chambres devraient entrer sur le marché au cours des deux prochaines années. Les principaux projets hôteliers en cours comprennent Hilton Garden Inn (118 chambres) à Sidi Maarouf et Radisson Blu Hotel (120 chambres) par Radisson Group à Anfa. Les taux d’occupation ont considérablement diminué pour s’établir autour de 57% de janvier à mai 2019, comparé à 70% pour la même période en 2018. Le taux journalier moyen (TJM) a également diminué de 10% par rapport à 2018 pour atteindre 105 dollars. D’un autre côté, le revenu par chambre disponible s’est établi à 60 dollars de janvier à mai 2019, en baisse d’environ 25% par rapport à la même période en 2018.

immobilier professionnel Casblanca
immobilier professionnel Casablanca

Au registre de l’immobilier industriel, «les loyers moyens au niveau des zones industrielles structurées sont restés stables au cours du premier semestre 2019» rapporte le cabinet JLL. Ceci reflète la volonté de renforcer l’attractivité de la ville et l’engagement de l’Etat à offrir des terrains à des prix compétitifs aux investisseurs. Pour les experts, les autorités marocaines ont réussi à attirer des investissements importants dans le secteur industriel avec la signature de nouveaux accords d’investissement avec des acteurs majeurs des filières de l’automobile et de l’aéronautique au premier semestre 2019. Bien qu’aucune addition significative n’ait été enregistrée au cours du premier semestre 2019, l’offre de parcs industriels intégrés sera, selon le cabinet JLL, renforcée avec le lancement prochain de la deuxième phase de la zone franche Mid Parc qui ajoutera plus de 60 hectares d’espaces industriels au marché. D’autres projets notables sont en cours, notamment le développement d’une nouvelle zone industrielle de 10 hectares à Sidi Bernoussi, dont la livraison est prévue avant fin 2020.