Hôtellerie : la capacité d’hébergement a progressé de 23% entre 2010 et 2014

Les établissements 4* représentent près du quart de la capacité litière. Maisons d’hôtes et résidences hôtelières gagnent du terrain n Les clubs hôtels ont attiré peu d’investissements.

Avec l’arrivée de grandes enseignes internationales de l’hôtellerie et le développement d’hôtels ou d’auberges de plus petite taille dans des zones moins touristiques, la capacité litière du Maroc s’est sans conteste fortement renforcée ces deux dernières décennies. Rien qu’entre 2010 et 2014, et d’après les données transmises par la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH), le nombre de lits disponibles dans les établissements classés est passé de 176 630 à 216 386, soit une progression de 22,5% en seulement 4 ans. Dans le détail, la structure hôtelière reste relativement équilibrée, même si certaines catégories se dégagent du lot. Avec 49211 lits, les hôtels 4* représentent 23% de la capacité litière totale. Néanmoins, c’est aussi la catégorie qui a le moins évolué entre 2010 et 2014, ne gagnant «que» 2800 lits (+6%). En revanche, si elle ne pesait que 5% de la capacité totale en 2014, la catégorie «autres», qui regroupe les auberges, motels, pensions, résidences immobilières et gites, a quant à elle progressé de 67,7%, à 11 194 lits, soit 4517 en plus.

Deuxième contributeur avec 15% de la capacité totale ou 32 662 lits à fin 2014, les hôtels 5* vivent le même scénario que les établissements de 4*. En effet, la capacité litière dans cette catégorie entre 2010 et 2014 n’a progressé «que» de 17%.

15 000 lits dans les hôtels 1*

Au final, les résidences hôtelières ont réalisé la croissance la plus soutenue. Avec 19 820 lits à fin 2014 contre 11 580 en 2010, ce segment a donc progressé de 71% et pèse 9% de la capacité litière classée du pays. Les maisons d’hôtes, qui représentent actuellement 11% des lits au Maroc avec 23 863 lits, ont elles aussi enregistré une progression de 53,6% en 4 ans. Autre catégorie à avoir observé une forte croissance entre 2010 et 2014 : les hôtels 1* qui offrent 14 406 lits à fin 2014, soit 45,8% de plus qu’en 2010. Ils pèsent 7% du nombre total de lits, soit autant que les hôtels 2* dont la capacité a, elle, progressé de 13,3% sur la même période. Reste donc les hôtels 3* qui, avec 28829 lits à fin 214 (+13,6% par rapport à 2010), pèsent 13% de la capacité globale, et les clubs hôtels. Ces derniers, avec 21015 lits, soit 10% du nombre total, n’ont que très peu attiré d’investissements avec une croissance de 6,6%.