Hôpital Cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane, une structure de haut niveau à  Casablanca

L’hôpital dispose de quatre pôles d’excellence, d’une unité de médecine nucléaire et d’un centre de la douleur. Sa capacité est de 205 lits, dont 64 pour l’hospitalisation de jour. L’investissement est de 1,2 milliard de dirhams.

Prêt depuis novembre 2014, l’hôpital Cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane Casablanca a été inauguré mardi 17 mars. S’étendant sur une superficie de 65000 m2, l’hôpital privé a nécessité un investissement de l’ordre de 1,2 milliard de DH. Un montant justifié, selon le management de l’hôpital, par l’exigence de qualité afin de répondre à l’évolution des besoins en soins.

Multidisciplinaire, l’hôpital abrite quatre pôles d’excellence : la cancérologie, les pathologies cardiovasculaires, les grossesses à risque et compliquées ainsi que la traumatologie routière et du sport. Il est en outre doté d’un service de médecine nucléaire et d’un centre de douleur pour la prise en charge de la douleur chronique ou aiguë aussi bien pour les maladies de longue durée que pour les pathologies aiguës. L’établissement dispose également d’une unité check-up pour des bilans personnalisés et d’un service pour grands brûlés.

Sa capacité est de 205 lits, dont 64 pour l’hospitalisation de jour. En plus d’un plateau technique adapté aux besoins technologiques de toutes les spécialités. Il dispose en effet de 46 salles de consultations, 85 salles d’exploration et de traitement et de 8 blocs opératoires. Les prestations seront assurées par 130 médecins à temps plein et 40 vacataires, notamment des médecins privés installés à Casablanca et des professeurs du CHU de Casablanca. Pour le paramédical, l’hôpital dispose de 235 infirmiers sur un objectif de 700 et de 100 aides-soignantes.

Il est ouvert aussi bien aux assurés des compagnies privées qu’à ceux de l’AMO

L’activité démarre le 23 mars et de façon progressive. Dès le départ, seront fonctionnelles les consultations, les explorations de cardiologie, l’endoscopie et la radiologie. Deux semaines plus tard, entreront en activité les services des autres explorations, le laboratoire et la médecine nucléaire. Les blocs opératoires et la réanimation seront ouverts fin avril. Suivront les services d’urgences. Le SAMU sera opérationnel en juin, une fois que les urgentistes seront recrutés. Ce service dispose de 4 ambulances équipées et de petits véhicules pour les interventions rapides. Les rendez-vous sont pris directement, par téléphone ou sur le site web de l’hôpital. Côté honoraires, l’hôpital s’est aligné sur les tarifs des cliniques privées. Il est ouvert aussi bien aux assurés des compagnies privées qu’à ceux de l’AMO. Pour ces derniers, c’est la tarification de référence qui sera appliquée pour l’hospitalisation. Cependant, un supplément de 600 DH/jour sera facturé pour ceux qui souhaitent plus de confort car l’établissement ne dispose que de chambres single. Sont aussi ciblés les patients étrangers, en particulier ceux provenant de l’Afrique de l’Ouest.