Haj : les agences de voyages veulent éviter les erreurs de l’édition 2014

La Fédération des agences de voyages n’interviendra pas dans le choix des prestataires. Les prix vont de 40 000 à  80 000 DH.

Les Marocains tirés au sort l’année dernière pour partir au Hajjcette année avaient jusqu’à aujourd’hui, vendredi 16 janvier, pour payer leur pèlerinage auprès de l’agence de voyages ou du ministère  des Habous. La liste d’attente sera ouverte quant à elle le 23 février et les inscriptions pour 2016 se feront en mars. Cette année encore, le quota accordé au Maroc est réduit de 20%, soit 25 600 pèlerins. Cette nouvelle opération rappelle celle de l’année dernière, première depuis la libéralisation du Haj, qui a laissé un goût amer chez beaucoup de professionnels et de pèlerins. «Le Haj organisé par les agences de voyages labellisées en 2014 a été perturbé par la défaillance du traiteur qui a été sélectionné par la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc (FNAVM) pour assurer la restauration durant 5 jours à Minane et Arafat», rappelle le vice-président de la fédération concernée, Karim Dellero. Après avoir déposé une plainte auprès du ministère saoudien chargé du pèlerinage à l’encontre du prestataire défaillant en question, la fédération attend «avec impatience les mesures qui vont être prises par le ministère du Haj saoudien». Critiquée pour ses choix malheureux, la FNAVM a décidé de ne plus choisir les prestataires.

Les agences pourraient répercuter la hausse du rial saoudien

«Cette année, les agences se sont organisées en groupements qui commercialisent les mêmes produits. Ce sont ces groupements qui négocieront unilatéralement ou à plusieurs les prestations en Arabie Saoudite», annonce M. Dellero.
De leur côté, les agences labellisées, dont l’opération 2014 s’est révélée une catastrophe aussi en matière de chiffres, tenteront de retenir la leçon. En agence, les prix oscillent entre 40 000 DH pour un produit social avec petit-déjeuner et 80 000 DH pour un produit premium en demi-pension. «Les prix annoncés sont même moins chers que ceux de l’année dernière, les agences essayant de contenir leurs marges pour rester compétitifs et proposant un paiement échelonné», indique M. Dellero. Ce dernier prévient toutefois : les agences pourraient répercuter la hausse du rial saoudien, adossé au dollar américain, si la tendance actuelle venait à se confirmer. Dans une agence casablancaise, le premier prix par personne du produit «économique» est de 43800 DH pour une chambre de 5 personnes, 46300 DH pour une chambre de 4 personnes, 52300 DH pour une chambre de 3 personnes et 60300 DH pour une chambre de 1 ou 2 personnes. A titre de comparaison, le ministère des habous a fixé son prix à 45300 DH.