Haj : les agences de voyages améliorent leur quota de 60% !

6 500 pèlerins se sont inscrits auprès des agences de voyages pour l’opération Haj 2015. La libéralisation des prix a permis de mettre sur le marché des offres plus avantageuses.

L’année dernière, alors que le nouveau système, validé en 2013 par la Commission royale chargée du pèlerinage, qui organise les inscriptions des pèlerins après le tirage au sort de ces derniers entrait en vigueur, les agences de voyages avaient dû se contenter de quelque 4000 inscriptions sur le quota national, soit 25 000 pèlerins. Un peu plus de 21 000 avaient donc préféré accomplir le pèlerinage avec le ministère des habous. Pour l’opération Haj 2015, dont la première phase des inscriptions se clôturait le 16 janvier avec une liste d’attente qui s’ouvrait le 23 février, les agences de voyages ont très sensiblement amélioré leur quota. 6 503 pèlerins exactement feront le voyage dans le cadre d’une offre achetée en agence de voyages, soit 60% de plus que pour l’opération de 2014. Ce sont précisément 5 872 pèlerins qui se sont inscrits sur la liste des agences de voyages lors de la première phase des inscriptions et 631 qui sont issus de la liste d’attente ouverte le mois dernier. Sans grande surprise, les agences de voyages de Casablanca ont enregistré le plus grand nombre d’inscriptions avec 2 313 pèlerins inscrits auprès de 62 agences. Celles d’Agadir sont juste derrière avec 843 pèlerins inscrits pour 14 agences de voyages, Marrakech suit avec 685 pèlerins pour 16 agences, Rabat avec 537 pèlerins pour 20 agences, Oujda avec 513 pèlerins pour 12 agences et Tanger avec 219 pèlerins pour 7 agences.

A cela s’ajoutent 90 pèlerins reportés de l’opération Haj de l’année dernière et quelque 320 parlementaires (y compris leurs familles). Au final, le nombre de pèlerins inscrits auprès des agences de voyages nationales devrait frôler les 7 000, soit quasiment le niveau de 2007.

Les agences ont mieux préparé leurs offres

Les professionnels se félicitent de ces inscriptions. «Les produits proposés par les agences de voyages sont appréciés. Une dynamique est lancée», confie Omar Rihani, directeur de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc (FNAVM). Le nouveau système de libéralisation, en permettant la libéralisation des prix et donc une concurrence accrue entre les agences de voyages, expliquerait en partie ce sursaut pour l’opération à venir. «En réservant à l’avance leurs besoins en Arabie Saoudite, les professionnels ont ainsi pu proposer aux pèlerins de meilleures offres que l’année dernière», confirme Omar Sabri, président de l’Association régionale des agences de voyages de Casablanca.

Pour rappel, cette année, les prix des produits proposés par les agences de voyages oscillent entre 40 000 DH pour un produit social avec petit-déjeuner et 80000 DH pour un produit premium en demi-pension, et ce, en face de l’offre unique du ministère des habous à 45 300 DH. Une meilleure préparation des professionnels, notamment

avec une force commerciale sur le terrain plus importante, y est aussi pour beaucoup.