Hadj : inscription obligatoire auprès de l’arrondissement

Inscription entre le 19 mars et le 10 avril dans le lieu de résidence avec un choix entre agences et service public.
Un quota de 32 000 personnes pour 2007.

Chaque année, quelque 80 000 Marocains postulent pour le pèlerinage à la Mecque pour un quota plafonné par les autorités saoudiennes à  32 000, selon la règle d’un pèlerin pour mille habitants et les dèçus se comptent par milliers. Pour rendre la procédure d’inscription plus transparente, le ministère des habous et des affaires islamiques a introduit, pour le prochain pèlerinage, de nouvelles dispositions. Celles-ci, si elles sont saluèes par la Fnavam (Fèdération nationale des agences de voyages), gênent aux entournures certaines agences habituées à  aller chercher leur petit quota au ministère du tourisme. De quoi s’agit-il ? Désormais, tous les candidats au hadj devront s’inscrire à l’arrondissement le plus proche avec possibilité de choisir de voyager soit avec le ministère des habous, soit avec une agence de voyages de leur choix.

Ce qui, selon Fouzi Zemrani, président de la Fnavam, «met fin au système de 1/3 pour les agences de voyages et 2/3 pour le ministère, puisque c’est le futur hadj qui choisit son mode de voyage». De même, pour donner leur chance à tous les prétendants au hadj, les autorités exigent du futur pèlerin une déclaration sur l’honneur attestant qu’il n’a pas accompli ce devoir durant les dix dernières années.

Les agences proposent une offre sociale à 29 000DH
Il est mis à la disposition des candidats à l’inscription un bulletin blanc pour ceux qui choisissent les «awkaf» et vert pour ceux qui ont opté pour l’agence de voyages, avec possibilité pour les personnes d’une même famille de s’inscrire dans le même arrondissement, même s’ils habitent des quartiers différents, avec un maximum de quatre personnes. Il va de soi que toute personne qui recourt d’une manière ou d’une autre à une double inscription verra celle-ci annulée d’office.

Ainsi, les inscriptions, qui ont commencé lundi 19 mars, seront closes le mardi 10 avril, une période relativement courte pour limiter le nombre de candidats avant l’inévitable tirage au sort qui aura lieu publiquement le 20 avril 2007 avec affichage des noms des personnes tirées au sort et établissement d’une liste d’attente selon le même principe. Le tirage au sort aura lieu dans les arrondissements d’inscription pour ceux qui auront choisi le ministère et au niveau des provinces pour ceux qui auront opté pour l’agence de voyages.

Tirage au sort le 20 avril
Pour le hadj avec le service public, le système ne devrait pas changer de fond en comble, hormis les délais d’inscription qui, nous dit-on, ont été avancés pour prévenir des problèmes comme ceux afférents au logement, qui se sont posés lors de la précédente édition.

Et le prix ? Si pour les «awkaf» il est fixé à 24 500 DH avec les prestations connues du public, les agences proposent quatre sortes de produits. Il y a une offre dite sociale, à 29 000 DH, qui sera commercialisée par les agences moyennant une commission à fixer. Les pèlerins seront accompagnés et pris en charge par la Fnavam avec un service qualifié «d’hôtelier» comprenant le logement à quatre par chambre au maximum, l’assistance 24/24 h, le transport et les repas complets entre le 8e et le 12e jour du séjour. Les agences vendront directement des produits dits de 2e et de 1ère catégories aux prix suivants : entre 37 000 et 44 000 DH pour la 2e catégorie et entre 45 000 et 50 000 pour la première. La quatrième offre, la catégorie luxe, est proposée à partir de 60 000 DH.