Habillement traditionnel : Ramadan est le mois par excellence

Ramadan rime avec habit traditionnel. Cette année ne déroge pas à la règle.

Preuve en est que dans plus de 70 magasins de Diamantine au Maroc, les ventes sont multipliées par trois en comparaison avec un mois normal. «Nous vendons du prêt-à-porter traditionnel pour femmes, hommes et enfants. Ramadan représente 20% du chiffre d’affaires de l’année. C’est la raison pour laquelle on prépare les collections un an à l’avance en mobilisant nos équipes mais aussi des professionnels externes, stylistes et artistes chapeautés par notre directrice artistique», déclare Abdellatif Kabbaj, DG de Diamantine, qui fait état d’un élargissement du marché de l’habit traditionnel au Maroc. L’engouement des Marocains pour ce type de produit ne faiblit pas durant le mois sacré, ce qui encourage les femmes à investir le créneau. Des boutiques se créent, d’autres réservent une partie de leur activité au prêt-à-porter traditionnel. Par contre, le DG de Diamantine fait face à une stagnation des ventes au Maroc. La société est loin des croissances à deux chiffres enregistrées entre 2010 et 2013. «Avec plus de 70 magasins dans le pays, nous sentons une saturation du marché à cause notamment du pouvoir d’achat limité. Nous ouvrons aujourd’hui dans les grandes artères et dans les malls. Heureusement, dans d’autres pays tels que l’Algérie (seul pays avec le Maroc où nous ouvrons en propre) ou dans le Golfe (franchise), notre enseigne réalise des hausses à deux chiffres», confie M. Kabbaj.

A Lire aussi :    Ramadan : les secteurs qui en profitent et ceux qui trinquent