Guichets sociaux pour les employés du transport : deux points déjà  ouverts

Ceux de Casablanca et Rabat fonctionnent déjà . L’objectif est d’en installer dans toutes les régions.
Manpower a déjà  formé les 55 personnes qui seront chargées de la gestion.

L’ouverture des guichets uniques pour la promotion des produits sociaux en faveur des professionnels et des employés du secteur des transports routiers démarre très lentement. En effet, depuis juin 2008, date à laquelle le cabinet Manpower avait été désigné pour l’installation, le recrutement et la formation de  l’encadrement de ces guichets, rien ne permet de dire qu’ils vont être opérationnels rapidement dans toutes les régions du pays.
Certes, on a vu, à l’occasion de la journée de lutte contre les accidents de la circulation qui a eu lieu le 18 février, le lancement officiel du guichet de Casablanca, tout comme on a appris qu’un guichet similaire est opérationnel à Rabat. Mais il est difficile d’en savoir plus dans la mesure où les responsables à la direction du transport routier n’ont pas donné suite à nos différents appels.
Cependant, une source proche du dossier nous apprend que Manpower a mené son travail jusqu’au bout, y compris la sélection, le recrutement et la formation des 55 cadres prévus pour la première opération. D’après cette même source, le prestataire de service attend que les services du ministère du transport mettent à sa disposition les locaux, dans différentes villes, nécessaires à l’ouverture de ces guichets.
Promesse aurait été faite par le département du transport que ces locaux seraient disponibles au plus tard le 15 mars 2009.

Les différents syndicats affirment ne pas être au courant de l’évolution du dossier
Du côté des syndicats des chauffeurs, les premiers concernés par ces projets, on affirme pour l’instant n’être au courant de rien. «Depuis la signature de l’accord en mars 2007 et la décision annoncée de mettre en place ces guichets d’accès à une protection sociale minimale pour les chauffeurs routiers, nous n’avons plus entendu parler de ce projet», affirme Abdellali Khafi qui avait mené avec ses pairs la fameuse grève de mars 2007 en réaction au projet de code de la route.
Chez les syndicats des transporteurs, on ne semble pas non plus au courant des dernières évolutions de ce dispositif. Certains disent même ne pas être concernés par ces guichets puisqu’ils sont destinés en premier lieu aux employés du secteur du transport. Une affirmation pour le moins curieuse, mais qui montre qu’il y a encore un effort de communication à faire.
Ces guichets uniques, rappelons-le, avaient pour mission de procéder au recensement de la population concernée et de faciliter aux employés du secteur l’accès aux produits sociaux comme la couverture médicale «Inaya», le produit de retraite «Damane Chaâbi», l’assurance vie avec «Amane Baridi» et le financement du logement à travers Fogarim.