Groupements d’architectes pour les marchés de l’Education nationale

Le ministère de l’éducation nationale vient de lancer un appel à  manifestation d’intérêt pour la construction de 720 collèges, 319 lycées, 755 internats et 94 écoles (outre 2 886 salles de cours et l’extension de 187 écoles) sur la période 2009-2012.

Un gros marché en perspective pour les architectes. Le ministère de l’éducation nationale vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour la construction de 720 collèges, 319 lycées, 755 internats et 94 écoles (outre 2 886 salles de cours et l’extension de 187 écoles) sur la période 2009-2012. Pour soumissionner à cet appel d’offres, le président de l’ordre national des architectes Omar Farkhani, qui vient d’être élu à la tête de l’Union méditerranéenne des architectes, a lancé un appel auprès de tous les architectes du Royaume pour leur demander de manifester leur intérêt en se présentant sous forme de groupements de quatre architectes minimum. Et ce, en vue de constituer des structures professionnelles performantes «capables de répondre aux exigences spécifiques élevées de ce programme» , apprend-on auprès du conseil national. Selon ce dernier, «il est difficile pour les architectes qui pratiquent seuls de réaliser les  investissements nécessaires à la mise en place de structures lourdes». D’ailleurs, l’ordre s’est fixé pour objectif de réduire, à travers les regroupements, le nombre de cabinets au Maroc de 2 000 environ aujourd’hui à 500 ou 400 à l’horizon 2012. Par ailleurs, et lors de l’assemblée générale de l’UMAR qui a eu lieu les 12 et 13 janvier, les participants ont réafirmé leur soutien au projet de création d’une école méditerranéenne de l’architecture à Tanger.Ce projet devrait bénéficier d’un financement de l’Union Européenne.