Grande distribution : les clients devront ramener leurs sacs ou en acheter lors du passage à la caisse

Les produits frais seront emballés gratuitement dans du papier Kraft. Pour avoir des sacs en papier à usage unique, les clients devraient débourser 1,20 DH pour le petit sachet et 5 DH pour le grand. Le prix sera le même dans les grandes et moyennes surfaces.

Il ne faudra plus compter sur les supermarchés pour vous fournir des sacs pour vos courses. Car les sacs en plastique à usage unique, gratuits et proposés lors du passage en caisse, vont disparaître à partir de ce 1er juillet. Cette décision engendrera des charges supplémentaires pour les enseignes de grande distribution et pour les clients. Pour remplacer le plastique, les produits frais tels que les légumes, les fruits, fromages, charcuteries et les viandes, seront emballés dans du papier Kraft (papier biodégradable utilisé dans la fabrication des enveloppes). Selon un opérateur, «le coût de revient de ces nouveaux emballages écologiques est 20 fois plus élevé que celui des sacs en plastique à usage unique car ce papier est importé de l’étranger puisqu’il n’existe pour le moment aucune unité de production au Maroc».

Des commandes groupées pour réduire le coût de revient des emballages

Pour rester compétitifs, les opérateurs du secteur n’envisagent pas de répercuter les charges additionnelles sur les prix des produits. En revanche, ils ne proposent aucune alternative gratuite aux sacs en plastique pour le reste des produits (alimentaires et non alimentaires). En d’autres termes, les clients ne disposant pas de sacs pour leurs courses doivent mettre la main à la poche. Les enseignes, Marjane, Carrefour et Aswak Assalam ont réservé un petit espace au sein des magasins pour la vente des sacs en papier, en toile, en paille et même les trolleys. «Le prix de ces produits varie de 9 DH à 200 DH en fonction de la qualité, du modèle et d’autres critères», fait savoir un opérateur. Les clients qui veulent se servir des sacs biodégradables exposés au niveau des caisses doivent débourser 1,20 DH pour le petit sachet en papier (l’équivalent de l’ancien sachet en plastique jetable) et 5 DH pour le grand. Selon un opérateur, les enseignes ne réaliseront aucune marge sur la vente de ces sacs en papier puisqu’ils seront vendus à leur prix de revient. Sur ce registre, il est important de souligner que dans le souci de minimiser le coût de revient de ces emballages, les opérateurs du secteur de la distribution moderne (produits alimentaires, habillement, ameublement et décoration…), membres de l’Association marocaine de la distribution moderne (AMDM), ont passé une commande groupée auprès des fournisseurs étrangers. Les Grandes et moyennes surfaces (GMS), elles, se sont mises d’accord pour facturer ces emballages au même prix afin que ce changement n’ait pas d’impact sur la compétitivité des enseignes et ne soit pas un moyen de comparaison entre les différentes enseignes.