Gestion des déchets : Rabat prépare le recrutement des prochains délégataires

Un premier appel d’offres, relatif aux contenants, vient d’être publié. Une fois l’opérateur sélectionné, un deuxième appel d’offres pour recruter les opérateurs de la collecte sera lancé.

L’échéance du contrat de gestion déléguée des déchets de Rabat, signé en 2008, arrive en mars prochain. La gestion des déchets de la capitale avait été confiée à Veolia Propreté Maroc, Tecmed et Sita El Beida se chargeant des déchets verts et gravats. Après le retrait de Veolia en 2012, ce sont le libanais Averda et le marocain Ozone qui ont pris le relais.
Pour les prochains contrats, la Commune urbaine de Rabat (CUR) vient de publier un premier appel d’offres relatif aux contenants. Celui-ci comprend «l’enquête de conteneurisation et la distribution des équipements», «la fourniture du matériel de pré-collecte», «la maintenance et le lavage du matériel de pré-collecte», «la communication et la gestion des équipements de pré-collecte» et «la fourniture de solutions informatiques pour la gestion des équipements de pré-collecte». Autrement dit, le prochain marché sera scindé en deux composantes : la pré-collecte et la collecte. Dès que le ou les adjudicataires de la première seront désignés, la CUR s’attellera à lancer la procédure de sélection des opérateurs de collecte. Cela devrait intervenir d’ici novembre-décembre, si toutefois le choix des opérateurs de pré-collecte se déroule dans des conditions normales.

Un marché de 30 MDH par an

Le ou les opérateurs seront tenus d’assurer «l’entretien préventif et curatif, le renouvellement, l’adaptation et la dotation du matériel de pré-collecte, le suivi et l’identification du matériel présenté à la collecte, ainsi que l’aménagement et la maintenance des points de regroupement où sont déposés les conteneurs cités ci-dessus». On peut donc aisément supposer que seules les entreprises spécialisées dans la fabrication de conteneurs peuvent postuler à ce marché. Les professionnels de la collecte ne sont de toute façon pas preneurs. Plus loin, le cahier des charges précise que l’«on entend par équipements de pré-collecte, les bacs roulants 2 et 4 roues, les corbeilles à papier, ou tout autre type de contenant aérien, enterré ou semi enterré permettant le stockage des déchets avant la collecte».
Une certaine marge est donc accordée aux candidats, à l’image du marché de Casablanca où une nouvelle flotte et quelques nouveautés en matière de conteneurs ont été récemment présentées. Une chose est sûre, l’ensemble du parc actuel -même les acquisitions de 2013- sera renouvelé. D’une durée de 7 ans, ce marché est estimé à 30 MDH par an.