Gaz de Larache : Chariot conclut un accord de vente avec l’ONEE

La firme britannique Chariot, qui détient avec son partenaire l’Onhym le permis Lixus Offshore au large de Larache, annonce ce lundi 12 décembre la conclusion d’un accord de principes avec l’ONEE pour la vente du gaz à long terme. Les détails.

Du nouveau pour le projet gazier anchois, situé au large de Larache, dans le nord du Maroc. Chariot, le groupe énergétique de transition axé sur l’Afrique, annonce ce lundi, via un communiqué, être parvenu à un accord avec l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE), autour «des principes clés» pour la vente à long terme du gaz du projet gazier d’Anchois.

Selon Chariot, ces principes portent sur la vente à l’ONEE d’une quantité de 1,69 millions de mètres cubes de gaz par jour (60 mmscf, soit 60 millions de pieds cubes), pendant au moins 10 ans. Ce gaz, précise la même source, sera livré via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

L’accord prévoit également la sécurisation de l’approvisionnement domestique direct pour l’infrastructure de centrale électrique à gaz existante et potentielle du Maroc. Il prévoit aussi la mise en place d’un cadre et d’un calendrier précis pour la conclusion définitive du contrat de vente (Gas sale agreement).

«Une fois les principes clés préliminaires convenus, les parties poursuivront les discussions en vue de conclure le contrat de vente de gaz contraignant», précise Chariot.

«L’acceptation de ces principes clés est révélatrice de notre engagement dans le développement du champ gazier d’Anchois. Nous sommes heureux de travailler en partenariat avec Chariot sur cet actif qui a le potentiel de livrer une gamme d’avantages pour le pays», a déclaré Amina Benkhadra, DG de l’Onhym, citée par le communiqué.

«Le projet gazier d’Anchois sera une source importante de gaz naturel domestique qui alimentera dans un premier temps directement les centrales électriques de l’ONEE via le Gazoduc Maghreb-Europe», s’est de son côté félicité Abderrahim El Hafidi, DG de l’ONEE.

Pour sa part, Adonis Pouroulis, PDG de Chariot, a souligné qu’il s’agit «d’une avancée notable pour nous dans notre cheminement vers la production de gaz».

Pour rappel, le 10 janvier dernier, Chariot annonçait une découverte importante de gaz au large de Larache, dans le gisement Anchois, d’une superficie de 1.791 km², qui entre dans le cadre du permis d’exploration Lixus Offshore, détenu à 75% par Chariot et à 25% par l’Office national des hydrocarbures et des mines (Onhym).

En octobre dernier, la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali annonçait que le démarrage de la production du gaz au large de Larache pourrait démarrer fin 2024.