«Garantir la bonne gestion du secteur de la chasse conformément à la stratégie «Forêts du Maroc 2020-2023»

• Les nouveaux statuts de la Fédération royale marocaine de chasse constitue un nouveau cadre pour l’organisation des chasseurs.
• Ils sont censés permettre à la fédération de jouer pleinement son rôle de service public.
• Le Secrétaire général du département des eaux et forêts, explique la nouvelle organisation de la fédération.

• La Vie éco: Les nouveaux statuts de la Fédération royale marocaine de chasse viennent d’être publiés au Bulletin officiel. Pourquoi de nouveaux statuts et quelles sont les nouvelles dispositions ?
L’objectif principal des nouveaux statuts est de dépasser les conflits actuels et d’asseoir un nouveau cadre qui garantit une bonne gouvernance dans la gestion du secteur de la chasse conformément aux orientations de la nouvelle stratégie «Forêts du Maroc 2020-2030» lancée par SM Mohammed VI, que Dieu l’assiste. Compte tenu des missions de services d’intérêts publics accordées à la FRMC, d’une part, et de l’unicité de celle-ci, d’autre part, le législateur a confié l’élaboration des statuts à l’Administration. Les nouveaux statuts prévoient des dispositions spécifiques à la période de transition dans le but d’assurer l’objectivité et la transparence nécessaires. Suite à la publication des statuts au Bulletin officiel, le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts est chargé d’assurer cette transition pour la bonne marche du service public et ce, à travers le respect des principes suivants : Toutes les associations cynégétiques, répondant aux conditions définies dans les statuts, ont le droit de participer aux élections ; la constitution des listes des associations se base sur des critères objectifs et le droit de recours est assuré ; les listes provisoires et définitives des associations seront publiques et les annonces des différentes étapes du processus électorales seront publiées sur un site web créé pour cette fin ; les élections au niveau provincial, régional et national sont régies par un processus démocratique transparent et où les convocations aux assemblées électives seront faites par une commission nationale composée de représentants du département des eaux et forêts et de la FRMC. Des commissions au niveau régional représentant le département des eaux et forêts, la FRMC et les associations régionales seront chargées d’examiner les listes des associations et de veiller au respect des critères d’éligibilité définis dans les statuts. Enfin, les représentants du département des eaux et forêts assisteront, à titre consultatif, aux élections des différents organes de la fédération.

• Quelles sont les étapes qui suivront la publication des statuts ?
Conformément aux nouveaux statuts de la FRMC, la première étape consiste en l’établissement des listes des associations cynégétiques qui vont participer aux élections des organes de gestion de la FRMC, à savoir les assemblées générales provinciales regroupant toutes les associations dans les provinces ou préfectures ; les conseils régionaux constitués des représentants provinciaux ; les bureaux exécutifs régionaux élus par les conseils régionaux ; le conseil national regroupant les représentants régionaux et le bureau fédéral élu par le conseil national. Le département des eaux et forêts sera chargé de la mise en place de tous ses organes en coordination avec le bureau de la FRMC et avec la participation active de toutes les associations cynégétiques.

• Comment seront établies les listes des associations de chasse et quelles sont les conditions pour en faire partie ?
Je dois rappeler que les statuts ont été conçus pour garantir la participation de toutes les associations cynégétiques légalement constituées conformément à la législation en vigueur qui stipule que tous les chasseurs doivent adhérer à une association cynégétique et que ces associations doivent être affiliées à la FRMC.
Après la publication des statuts de la FRMC, les associations de chasse seront invitées par une annonce publiée dans les journaux à déposer leurs demandes d’inscription accompagnées d’une liste de documents justifiant la constitution de l’association. Une fois déposées, ces demandes sont vérifiées par des commissions régionales composées d’un représentant de la FRMC, d’un représentant d’une association de chasseurs et d’un représentant du département des eaux et forêts.
Les listes établies au niveau des régions sont, par la suite, vérifiées par une commission nationale, composée d’un représentant du département des eaux et forêts et d’un représentant de la FRMC. Cette commission arrêtera la liste définitive des associations cynégétiques. Autrement dit, toutes les associations cynégétiques légalement constituées, disposant des documents énumérés dans les statuts, sont éligibles à participer aux prochaines élections de la FRMC.

• A-t-on prévu un délai pour la mise en place des nouveaux bureaux de la FRMC ?
Dans l’objectif de bien réussir le processus électoral, on estime que l’établissement des listes au niveau de toutes les régions, leur vérification et l’établissement de la liste définitive, nécessitera certainement du temps, sachant que cela implique les différentes commissions au niveau régional et national. Les autres étapes, et conformément aux nouveaux statuts, seront définies par la commission nationale qui a pour mission de provoquer les assemblées électives. Ainsi, les différents délais seront précisés et publiés au grand public.