Galeries Lafayette au Maroc : 3 millions de visiteurs attendus par an

Un projet ambitieux : 100 MDH investis, 10 000 m2 et plus de 350 marques proposées. Le magasin met Casablanca à  l’heure des grandes capitales internationales de la mode.

Le compte à rebours a commencé. C’est en octobre prochain qu’ouvrira le Morocco Mall, plus grand mall d’Afrique, à l’exception de l’Afrique du Sud, qui accueillera en son sein les Galeries Lafayette, la troisième implantation hors de l’Hexagone, après Berlin et Dubaï. En prélude à cet événement, le Groupe Aksal, franchisé de l’enseigne française de renommée internationale et initiateur du Marocco Mall, en association avec Nesk Investment, a organisé, du 12 au 13 mai, un voyage de presse à Paris pour mieux faire connaître l’histoire et les réalisations du partenaire. Aksal a vu les choses en grand. Une enveloppe de 100 MDH a été investie dans le magasin de 10 000 m2 sur trois niveaux, en plus de 2 000 m2 de réserve. Au moins 3 millions de visiteurs sont attendus chaque année. Pour attirer toute cette clientèle, plus de 300 marques y seront distribuées, des marques emblèmatiques aux marques exclusives, en passant par les marques propres des Galeries Lafayette. Le tout est réparti sur 6 univers.
La mode homme (Armani, Calvin Klein, La Martina, Michael Kors, Scotch & Soda, Vicomte A…) occupera 2300m2. Pour les femmes, il sera aménagé 3 200 m2 où auront droit de cité les marques Agnès B, Aubade, Cop Copine, Corleone, Eres, Isabel Marant, Izzue, Princesse Tam Tam, Zadig & Voltaire… Quant aux marques pour enfants (Bensimon, Desigual, Japan Rags, Le Temps des Cerises, Little Mary, Ralph Lauren, Tommy Hilfiger…), elles seront exposées sur 900 m2. Les accessoires et les produits de beauté occuperont 3 200 et 900 m2. Le reste, environ 400 m2, est réservé à la lingerie.

Les Marocains parmi le top ten des habitués du magasin du Bd. Haussmann

L’enseigne promet de «faire vivre à sa clientèle une expérience Mode calquée sur le modèle français» qui se décline en une offre large et une accessibilité au luxe. Un plan d’animation commercial et marketing en simultané, étalonné sur la rythmique des Galeries Lafayette France sera mis en œuvre. Par exemple, les collections tendances du moment seront disponibles en même temps qu’à Paris et les autres capitales internationales de la mode, de même que seront programmées des promotions et soldes annuelles, sans compter des événements «exceptionnels». Le franchisé promet de renouveler régulièrement 37 vitrines «pour théâtraliser la mode». Selon la direction générale des Galeries Lafayette, l’implantation au Maroc constitue un accord stratégique. Ils soulignent que Casablanca s’inscrit naturellement dans l’opportunité d’internationalisation et que «le Maroc nous apparaît comme l’un des pays qui a le mieux réussi au monde l’alchimie de l’ancien et du nouveau, le mariage de la plus haute tradition et de la modernité…». Autre facteur déterminant qui a motivé l’installation de l’enseigne française dans le Royaume : les Marocains sont parmi les 10 premières nationalités qui fréquentent le magasin du Bd. Haussmann, à Paris. Ils s’y ajoutent la culture francophone et le potentiel de développement du marché.
Les deux partenaires ne comptent pas seulement sur les Marocains pour la fréquentation. Les Galeries Lafayette Maroc, à l’instar du Morocco Mall, cible la clientèle sous-régionale et africaine en général. N’est-ce pas que Casablanca veut devenir une destination de prédilection pour le shopping ?