Forum Afrique Développement : 1 200 opérateurs attendus à  la 3e édition

«Le temps d’investir» est la thématique retenue pour cette année. De grands projets d’investissement et des plans de développement économique de sept pays d’Afrique subsaharienne seront présentés.

Continuité des deux premières éditions 2010 et 2012, la troisième édition du forum Afrique Développement (19-20 février) s’inscrit dans une démarche de promotion du commerce, des investissements et plus généralement de la coopération Sud-Sud. Notion dont il faut changer le contenu comme l’a relevé Mohamed El Kettani, PDG d’Attijariwafa bank, lors de l’ouverture de la dernière édition du Forum Afrique Développement. Pour lui, coopérer doit être dorénavant synonyme d’échanges fructueux, de partage et d’accompagnement efficace. Cette édition compte offrir une opportunité de rencontres et d’échanges à plus de 1 200 opérateurs économiques et institutionnels de 15 pays africains. L’événement prévoit durant les deux jours l’organisation de rencontres d’affaires entre décideurs et investisseurs, ainsi que des panels animés par des experts et des opérateurs de renom au niveau du continent autour de sujets d’actualité, notamment la diversification des sources d’énergie, la valorisation des ressources alimentaires et le choix des modes de partenariats et de financement.

L’industrialisation sera un des grands sujets

Le forum servira de terrain pour présenter les grands projets d’investissement de cinq pays de l’Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA), précisément le Mali, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Burkina-Faso et le Bénin, et deux de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) que sont le Cameroun et le Gabon. En marge des travaux du forum, la Côte d’Ivoire, le Gabon et le Sénégal présenteront leur plan de développement économique.
L’accent sera également mis sur l’effort d’industrialisation à fournir par le continent dont la majorité des économies se basent encore sur les secteurs primaires et tertiaires. «Nous attendons que les opérateurs qui prendront part aux travaux de la 3e édition du forum fournissent des alternatives et des leviers concrets pour que le secteur manufacturier, seul garant de la création d’une vraie valeur ajoutée à l’échelle du continent, émerge», explique Zahra Maafiri, directrice générale de Maroc Export, établissement qui co-organise avec Attijariwafa bank l’édition de 2015.

«Notre groupe et Maroc Export entendent à travers le Forum Afrique Développement contribuer à développer des synergies autour de l’intégration économique africaine. Il s’agit d’un renforcement institutionnel qui s’impose dans un contexte économique africain marqué par la mise en place d’ambitieux plans d’émergence», a ajouté le PDG d’Attijariwafa bank.
Notons que le groupe bancaire est présent dans treize pays d’Afrique à travers un réseau de 582 agences, 5335 collaborateurs et 1,7 million de clients.