Finéa veut apporter 20 milliards de DH aux TPME d’ici à 2022

Elle a accordé 10 milliards de DH à 4 850 entreprises à fin 2018. Le nouveau plan stratégique Cap22 veut positionner Finéa en tant que co-financeur de référence pour la TPME. La filiale de la CDG ambitionne de coordonner ses actions avec les régions de manière à servir les TPME sur le plan local.

Finéa, ex-Caisse marocaine des marchés, voit grand pour le tissu des TPME. «Cette population d’entreprises qui réalise la moitié des investissements de l’économie, fournit 40% de la production nationale et pourvoit 50% des emplois, continue de souffrir de plusieurs maux, à leur tête la difficulté de l’accès au financement et à la commande publique», a annoncé Ali Bensouda, administrateur-directeur général, lors d’un point de presse tenu lundi 10 juin. Le management de la filiale de la CDG est persuadé que pour se développer et accéder à de nouveaux marchés, les TPME ont besoin de financements. «C’est précisément là que Finéa intervient, afin de garantir aux entreprises des financements, en partenariat étroit avec les principales banques de la place», explique Khalid El Kaoumi, DG délégué en charge du pôle engagements et opérations.

Des financements multipliés par trois

Actuellement, l’organisme apporte aux entreprises, à la conquête de marchés publics ou privés, une large gamme de produits souples et adaptés aux différentes phases de réalisation d’un marché. Cela à travers la mise à disposition de solutions de financement portant, notamment, sur la couverture des besoins en trésorerie (avances sur marchés nantis et cautionnement administratif). Il a également dans ses lignes de métier des solutions de co-financement et des lignes de refinancement ouvertes auprès des banques de la place en faveur de la TPME à des conditions avantageuses. «Finéa canalise des fonds publics et/ou reçus par les institutions internationales de financement et de développement vers les TPME par l’intermédiaire du secteur bancaire. Aussi, nous œuvrons pour renforcer la logique d’établissement de place, grâce à la complémentarité avec le système bancaire, loin de toute concurrence», insiste M.Bensouda.

A ce jour, Finéa a accordé 10,2 milliards de DH dont 7,2 milliards de DH de financements pour 1000 entreprises et 3 milliards de DH de refinancement pour 3850 clients PME. «Bénéficiant de la confiance de ses clients et partenaires, du soutien de sa maison mère et de l’implication de ses instances de gouvernance, Finéa a bouclé son plan 2013-2017 avec des résultats très encourageants. Sur la période écoulée, les fonds propres de l’établissement et ses financements envers les TPME ont été multipliés par trois. Ses indicateurs financiers ont suivi le même rythme, dans le respect du dispositif prudentiel en vigueur avec un ratio de solvabilité de 13%», se félicite M.Bensouda.

Deux produits pour financer l’investissement et les exportations

Finéa ne veut pas s’arrêter en si bon chemin ! Nourissant de nouvelles ambitions pour la TPME marocaine, la filiale de la CDG a lancé son nouveau plan de développement CAP 22 dont l’ambition est de se positionner comme le co-financeur de référence de la TPE-PME. A l’horizon 2022, Finéa entend apporter 20 milliards de DH de financements aux entreprises.

Quatre grands axes vont constituer la trame de fond de la nouvelle stratégie de la maison : développer les activités de financement par signature, de cofinancement, et de refinancement; agir dans une logique alliant intérêt général, rentabilité, et maîtrise du risque ; se focaliser sur le tissu de la TPE-PME; et enfin, coordonner ses actions avec les régions de manière à adresser les TPME locales dans une logique de développement du maillage réseau.
De plus, Finéa a développé de nouveaux produits afin de répondre à des besoins en financement plus larges et adaptés. Deux offres seront prochainement lancées : Finéa Essor pour mettre à la disposition des entreprises un crédit d’investissement destiné à renforcer les capacités opérationnelles des TPME, entre autres, dans le cadre de la réalisation des marchés publics ou privés ; et Finéa Export pour accompagner et soutenir les entreprises participant à des appels d’offres publics à l’étranger.

L’établissement veut également consolider son action en faveur des TPME, en contribuant davantage à leur montée en compétences via une offre de services non financiers à forte valeur ajoutée. En effet, il propose du conseil en structuration et montage de projets, à même de permettre aux TPME de renforcer leurs connaissances en matière de gestion financière, de se mettre à niveau, et de s’approprier une posture de transparence.

La filiale de la CDG a annoncé le lancement d’un roadshow national. Organisée de juin à juillet, la tournée des équipes de Finéa et de son management couvrira neuf villes du 17 juin au 9 juillet (Tanger le 17 juin ; Fès le 19 juin; Meknès le 20 juin ; Marrakech le 21 juin; Laâyoune le 1er juillet ; Casablanca le 3 juillet ; Rabat le 4 juillet ; Oujda le 5 juillet; et Agadir le 9 juillet). «L’objectif de cette tournée nationale est de renforcer notre rôle de partenaire de confiance des TPME. Pendant deux mois, nous allons rencontrer 2200 chefs d’entreprises à qui nous allons présenter nos solutions et alternatives de financement, de manière à leur apporter toutes les réponses précises à leurs questionnements et leur démontrer la valeur ajoutée et l’utilité que l’intervention de Finéa peut leur apporter», note Ali Bensouda, ADG de Finéa. Pour lui, ce roadshow est une action opérationnelle du plan de développement CAP 22. Adoptée l’an passé, cette stratégie vise à apporter davantage de financements et de conseil aux entreprises, en élargissant la gamme de produits financiers et en mettant en place une offre de services non financiers à très forte valeur ajoutée pour la TPME.