Finatech cède son activité monétique à  BMCE Bank

L’entité vendue, Finacard, opère dans la personnalisation de cartes monétiques pour des entreprises du secteur financier. Après cette cession, le chiffre d’affaires de Finatech sera en dessous de 100 MDH.

Près de six mois après un processus de cession sur le marché non aboutie, Finatech, filiale de FinanceCom dans les technologies de l’information et de la communication, se replie sur une solution «en interne» pour la vente de sa business unit Finacard qui opère dans la personnalisation de cartes monétiques pour le compte d’émetteurs de moyens de paiement principalement issus du secteur financier. Elle vient de conclure un accord avec BMCE Bank, et plus précisément sa filiale à 100% Docuprint, pour la reprise des actifs (principalement incarnés dans le centre de personnalisation situé à Bouskoura et le contrat juteux avec BMCE Bank) et du passif de cette société de monétique dont elle avait pris le contrôle après le rachat, en 2007, de Jet Docunet, entité appartenant auparavant au groupe Ammor.

Le montant de la transaction est estimé à 35 MDH

Cette opération, dont le prix tourne autour de 35 MDH, selon des sources proches du dossier, permet à FinanceCom, qui retire progressivement ses billes d’un secteur où ses investissements ont été peu fructueux, de faire un grand pas dans le démantèlement de Finatech dont Finacard faisait office d’un des deux derniers bastions de profitabilité avec l’activité de contenu juridique issue de l’ex-filiale Artemis.

Avec ce désengagement, le chiffre d’affaires de Finatech tombe largement sous le seuil de 100 MDH contre près de 400 MDH en 2009, à la veille du projet d’introduction en bourse avortée. Quant à l’acheteur Docuprint qui opérait jusqu’à présent dans le seul métier de l’éditique (édition de factures, de relevés bancaires et autres), il va consolider son chiffre d’affaires qui devrait approcher ainsi les 100 MDH. Sur le registre stratégique, le gain est plus nuancé, sachant que le principal client de Finacard n’est autre que BMCE Bank avec ses deux millions de cartes monétiques sur les 10 millions en circulation au Maroc.