FinanceCom se désengage de Capital Invest

Cette filiale d’Argan Invest, pôle qui regroupe les métiers de capital investissement du holding, est cédée au management. Capital Invest gère deux fonds en phase de désinvestissement et vient d’en lancer un troisième.

La dé-diversification se poursuit chez FinanceCom. Après les extinctions d’activités de Hanouty (réseau d’épiceries modernes) et de Med Capital Communication (projet d’affichage dynamique) et la fin des ambitions dans l’offshoring (marquée par le retrait de Steria Medshore, la joint-venture créée en 2008 avec la SSII française Steria), le groupe Benjelloun entame son désengagement d’Argan Invest. Ce pôle qui regroupe les métiers de capital investissement compte à ce jour quatre filiales de gestion : Actif Invest, Actif Management, Infra Invest et Capital Invest. Cette dernière, par laquelle l’aventure dans le private equity avait démarré en 1999, vient d’être cédée au management mené par Mehdi Tahiri.

La société compte dans son portefeuille Indusalim, Buzzichelli et Mobilia

L’opération fait ainsi basculer Capital Invest du côté des gestionnaires de fonds d’investissement totalement indépendants des groupes financiers qui ont de plus en plus meilleur presse auprès des bailleurs de fonds, qu’ils soient marocains ou étrangers, lesquels sont très regardants sur les risques de conflits d’intérêts. Quant à FinanceCom, elle réalise ainsi un premier acte pour se défaire d’un pôle qui lui a coûté, outre plusieurs centaines de millions de DH en tant que sponsor de plusieurs fonds, des conflits larvés avec d’autres investisseurs institutionnels, notamment ceux qui ont participé au capital des deux fonds immobiliers et touristiques, Actif Capital et Maghreb Siyaha Fund, que gère Actif Invest, l’autre filiale d’Argan Invest (voir La Vie éco du 11 juillet 2011).

Rappelons que Capital Invest est un gestionnaire de fonds «classiques» qui intervient dans des entreprises industrielles et de services principalement en phase de développement ou de transmission. A ce jour, cet opérateur gère deux fonds en phase de désinvestissement, en l’occurrence Capital Morocco et Capital North Afriva Venture (CNAV), et vient de lancer CNAV II, un véhicule d’un milliard de DH dont les principaux actionnaires sont la BEI et la BERD et qui vise à investir sur le marché maghrébin. Après plusieurs opérations de sortie réalisées en 2011 et 2012, dont notamment Locasom, Univers Motors, Prominox et Jet Alu, l’ex-filiale d’Argan Invest compte encore dans le portefeuille de CNAV I quelques perles telles Indusalim, Buzzichelli et Mobilia qui permettent d’espérer des plus-values juteuses.