Wafa Assurance : activité sauvée par la branche Non Vie

Wafa Assurance préserve son rang de leader grà¢ce au dynamisme de la Non Vie et sa rentabilité par l’extériorisation d’une grosse plus-value liée à  la cession de 20% de CDM.

Après avoir conquis le rang de leader en 2008, grâce au dynamisme de la branche Vie, la filiale du groupe Attijariwafa bank sauve de peu son fauteuil en 2009 grâce au retour en grâce de la Non Vie. En effet, avec des primes émises en retrait (-3,2%, à 2,58 milliards de DH) pour la branche Vie et une reprise vigoureuse (+15,4% à 1,7 milliard de DH) pour la branche Non Vie,  Wafa Assurance change de moteur de croissance. Le chiffre d’affaires global découlant de cette évolution contrastée affiche une évolution timide de 3,5%, synonyme d’une perte de 0,5 point de part de marché, laquelle se situe désormais à 20,5%.
Wafa Assurances améliore toutefois son ratio combiné de près de 8 points en le ramenant à 90,5%, ce qui dénote d’une meilleure gestion des risques et maîtrise des charges dans la Non Vie.
L’exercice 2009 a été également un excellent millésime pour l’activité de placement avec un résultat financier en amélioration de 315 MDH pour le seul portefeuille affecté à la Non Vie, et ce, grâce à la plus-value réalisée sur la cession des titres Crédit du Maroc (280 MDH). Ainsi, malgré un contexte obligataire défavorable et un marché actions assez morose, le résultat technique effleure, pour la première fois, le milliard de DH (à 989 MDH), enregistrant un bond de 30%.
La conjugaison d’une meilleure efficacité opérationnelle et d’une activité financière tirée par une opération exceptionnelle n’a pas manqué de tirer largement à la hausse la profitabilité de Wafa Assurance. Avec un résultat net de 677 MDH (+45%), la marge nette atteint 15,8% et la rentabilité des fonds propres (ROE)  se hisse à 31%.
Enfin, le leader marocain de l’assurance a décidé de soigner ses actionnaires par un dividende en hausse de 56%, à 70 DH par action, dont 20 DH à titre exceptionnel.