Une croissance toujours soutenue pour CMT

La flambée du cours de l’argent métal et l’augmentation des volumes de ventes du plomb ont permis à  la compagnie d’augmenter ses marges à  un niveau record.

Loin des difficultés qu’ont rencontré ses consœurs de la cote en 2011, la Compagnie minière de Touissit (CMT) signe un exercice exceptionnel à tous les niveaux de son business. Le chiffre d’affaires, d’abord, marque une progression de 25% pour s’établir à 646,8 MDH. Une performance à laquelle contribuent deux facteurs : la flambée du cours de l’argent métal en 2011 et l’amélioration des volumes de ventes du concentré de plomb de 7%. Ces deux éléments ont permis d’atténuer l’effet négatif de la baisse de 3,4% du taux de change du dollar.

Cette performance au niveau de l’activité, conjuguée à une bonne maîtrise des charges, a permis de hisser le résultat d’exploitation de 34,7%, à 442 MDH. Du coup, la marge opérationnelle s’envole de 5,1 points pour se hisser au niveau exceptionnel de 68,4%. Le résultat net ne déroge pas à la règle. Il s’apprécie même de 36,7% pour atteindre 362,2 MDH. Ce qui fait ressortir une marge nette des plus confortables de toute la cote casablancaise. A 56%, elle s’améliore de 5 points par rapport à 2010.

Forte de ces performances, la société a décidé de maintenir son dividende à son niveau de 2010, soit à 100 DH par action.

En ce qui concerne l’état des réserves de CMT, plus de 19 MDH ont été consacrés en 2011 à la recherche de nouvelles ressources minières, ce qui a permis de mettre en évidence 328 000 tonnes supplémentaire et ainsi de maintenir la durée de vie de la mine de Touissit à 15 ans. Quant aux perspectives de 2012, la politique de couverture des métaux mise en place permettra, selon la compagnie, de maintenir la rentabilité. Le management précise également que l’effort de recherche minière engagé en 2011 sera renforcé sur l’ensemble du patrimoine minier du Royaume et la recherche d’opportunités de croissance internes et externes se poursuivra.