Un bénéfice qui dévisse de 50% dans une conjoncture difficile

Le résultat net passe de 51 à  25 MDH suite à  la chute du marché des engins agricoles, le ralentissement de la distribution des engins du BTP et la baisse de la demande sur le matériel minier.

La conjoncture a été très mauvaise en 2010 pour Stokvis Nord-Afrique. Tous les segments d’activité de la société ont généré moins de volume d’affaires qu’en 2009, ce qui a fortement impacté sa rentabilité.
En effet, le chiffre d’affaires de Stokvis s’est établi à 735 MDH, en baisse de 27,7% par rapport à 2009, année à l’issue de laquelle l’activité avait franchi le seuil symbolique d’un milliard de DH. Ce recul important résulte, en premier lieu, de la chute de 44% du marché du matériel agricole, qui a pâti en 2010 de la redéfinition et la révision des subventions gouvernementales accordées aux agriculteurs. Le segment des engins du BTP a également été fortement pénalisé par de grosses importations de l’étranger, suite à la poursuite des effets de la crise internationale. Stokvis a pu tout de même maintenir ses positions sur ce marché, grâce à quelques opérations importantes et à la fidélité de ses clients. Enfin, pour le matériel minier, la baisse des achats du principal opérateur, à savoir le groupe OCP, a réduit le volume d’affaires généré sur ce segment.
Dans ce contexte, et compte tenu du maintien des charges à un niveau relativement comparable à celui de 2009, le résultat d’exploitation dévisse de 50,2% pour s’établir à 30,6 MDH. Ce qui réduit la marge opérationnelle de près de 2 points, à 4,2%. De même, le résultat net de la société chute de moitié et s’établit à 25,3 MDH contre 51 MDH en 2009, ramenant la marge nette de 5% à 3,4%. Dans ces conditions, le management a décidé de distribuer un dividende de 2 DH par action, contre 3,5 DH en 2009.
Pour 2011, et malgré un contexte international toujours difficile, Stokvis reste confiante quant à sa capacité à rebondir et compte poursuivre sa dynamique commerciale et consolider ses positions sur ses différentes activités.