Ralentissement des activités bancaires de BMCE Bank Of Africa

Le résultat net part du groupe, le résultat net social et le produit net bancaire ont connu une diminution respective de -12,7%, de -9,5% et de -3,7%. Le réseau des agences a atteint 576 agences au terme du premier semestre 2018 (+1,5% par rapport à juin 2017).

Des résultats semestriels  en baisse pour BMCE Bank Of Africa. En effet, le premier semestre 2018 a été marqué par un ralentissement de ses activités bancaires après une forte croissance entre 2012 et 2017. Ce ralentissement s’est traduit par la baisse de -12,7% du résultat net part du groupe, étant passé de 1,3 à 1,1 MMDH, en plus d’une diminution du résultat net social de -9,5% (ayant baissé de 1,1 à 1 MMDH), impactée par le recul du produit net bancaire de -3,7%, en chute de 3,4 à 3 MMDH.

Concernant les crédits, ils ont connus une baisse de 2% (178 MMDH) au 30 juin 2018, avec une optimisation bilancielle ayant permis de conforter les ratios de capitalisation de la banque. Le groupe explique cette contre-performance par un contexte de marché international peu favorable qui a impacté les résultats des filiales à l’étranger. Tenant en compte l’investissement et le développement de nouvelles activités liées à la banque participative, le groupe a tenté d’amorcer un chantier de réduction des frais généraux. Ceci a permis  de freiner la croissance des charges de la Banque de -0,7% en social et de les contenir à +0,7% en consolidé à la fin du deuxième trimestre de l’année.

Tout au long de sa présentation, Brahim Benjelloun Touimi, administrateur directeur général, a insisté sur l’importance d’analyser les performances de ce premier trimestre en les contextualisant. C’est à dire en tenant compte des conditions peu favorables du marché international ayant impacté les filiales du groupe à l’étranger.

Le groupe reste optimiste. “Nous avons tout de même réalisé un résultat net de 1,6 milliard de DH et puis nous ne parlons que de six mois d’activité », n’a pas manqué de déclarer M.Benjelloun Touimi.