Lydec : les ajustements tarifaires tirent le chiffre d’affaires à  la hausse

Le gestionnaire délégué affiche une progression de plus de 6% de son activité et sa rentabilité opérationnelle grà¢ce aux augmentations de prix opérées en 2009.

Lydec affiche une croissance honorable pour un gestionnaire délégué de services publics. Son activité et sa rentabilité opérationnelle ont en effet été améliorées de manière significative en 2009, même si des éléments exceptionnels sont venus freiner cette croissance au niveau de la capacité bénéficiaire.
Le chiffre d’affaires consolidé de Lydec s’est établi à 5,34 milliards de DH, en hausse de 6,2% par rapport à 2008. Certes, la société n’a pas donné d’explication pour cette progression, mais les analystes financiers l’attribuent avec assurance aux augmentations de prix appliquées en 2009 aux particuliers et aux industriels.
Les performances techniques de 2009 sont encore meilleures. L’excédent brut d’exploitation a en effet évolué de 9,7%, à 774 MDH, ce qui témoigne d’une bonne maîtrise des charges opérationnelles. Cependant, le résultat d’exploitation limite sa progression au même niveau que le chiffre d’affaires, principalement en raison de l’alourdissement des dotations aux amortissements, et ressort à 474,2 MDH. Ce qui établit la marge opérationnelle au même niveau que 2008, à 8,9%.
Malgré cette croissance, le résultat net part du groupe de Lydec marque un léger recul de 0,7% pour passer de 223,4 MDH en 2008 à 221,4 MDH en 2009. Un retrait attribuable, toujours selon les analystes, au paiement à la Direction des impôts d’un montant de 24 MDH relatif au contrôle fiscal dont a fait l’objet la société en 2006 au titre des exercices 2001 à 2005. La marge nette perd de ce fait 0,3 point pour s’établir à 4,1%. En dépit de cela, le conseil d’administration a décidé de proposer à la future assemblée des actionnaires la distribution d’un dividende égal à celui de 2008, soit 18 DH par action. Ce qui correspond à un «pay out» (taux de distribution) de 65,1%.