L’étau se resserre davantage sur Mediaco Maroc

Le déficit atteint plus de 100 MDH sur fond de conflits sociaux, de contentieux avec les créanciers, de rejet du redressement judiciaire et de l’abandon de l’activité transport de matériaux.

Rien ne va plus pour Mediaco Maroc. Après avoir dégagé un déficit de 40 MDH en 2010, la société qui passe par une conjoncture très difficile a vu sa situation se dégrader au point de terminer l’année sur un résultat net négatif de plus de 118 MDH.
Plusieurs facteurs expliquent cette situation catastrophique. D’abord, la société a abandonné en février 2011 son activité transport de matériaux, ce qui n’a pas manqué de réduire le niveau de son activité. Cette dernière a été également pénalisée par plusieurs conflits sociaux ayant éclaté après que le management a lancé un plan de licenciement de 80 personnes. La capacité de production n’a dans ce contexte été utilisée qu’à hauteur de 40%, générant ainsi un chiffre d’affaires de 36,5 MDH, en baisse de 69% par rapport à 2010. Et pour ne rien arranger, la demande de redressement judiciaire initiée par la société a été rejetée par le tribunal de première instance et la Cour d’appel, et les litiges opposant la société à ses créanciers, notamment les organismes de crédit-bail, n’ont pu être réglés. Cette situation a empêché le management de mettre en œuvre un plan de restructuration en début d’année. Ce n’est que vers le mois de décembre que des mesures concrètes ont pu être prises pour redresser la barre.

Quoi qu’il en soit, avec le ralentissement de l’activité et la nécessité de provisionner les créances douteuses, le résultat d’exploitation a aggravé son déficit à 102 MDH contre 32 millions en 2010. Ce qui s’est naturellement transmis au résultat net.
Pour 2012, le management de Mediaco s’est fixé trois objectifs : l’aboutissement des concordats amiables avec tous les créanciers, le repositionnement de l’activité sur le levage et la manutention et le retour à l’équilibre financier. Notons que les conflits sociaux ayant grevé l’activité durant toute l’année 2011 ont pris fin durant le mois de janvier dernier.