La dette du Trésor va frôler les 1000 milliards de dirhams

La dette du Trésor devrait atteindre les 960 milliards de dirhams (MMDH) en 2022, contre 886 MMDH une année auparavant, selon les estimations d’Attijari Global Research.

« A la lumière des dernières évolutions des principaux postes budgétaires de l’État, nous restons convaincus quant à la capacité du Trésor à maîtriser son déficit budgétaire en 2022E en dessous des 6,0% du PIB. Dans ces conditions, la dette du Trésor atteindrait les 960 MMDH en 2022E, contre 886 MMDH en 2021E », indique AGR dans son « Budget Focus – Fixed income » du mois de juillet.

En détail, la dette intérieure devrait atteindre 731 MMDH en 2022, en hausse de 7,7% par rapport à 2021, alors que la dette extérieure devrait augmenter de 9,9%, passant de 208 MMDH en 2021 à 229 MMDH en 2022.

À fin juillet 2022, la dette globale s’établirait à 904 MMDH. La composante intérieure est estimée à 695 MMDH contre 209 MMDH pour la composante extérieure, relève AGR.

AGR fait également remarquer que le poids de la dette extérieure dans l’endettement global du Trésor demeure maîtrisé. Celui-ci continue d’évoluer autour des 23% à fin juillet 2022, en l’absence d’une sortie du Trésor à l’international. Il ne devrait pas dépasser les 24% à la fin de l’année 2022E, un niveau cohérent avec le benchmark de référence du Trésor à l’international, soit les 25%.

Au vu des chiffres du S1-22 ainsi que des perspectives économiques, le ministère de l’économie et des finances a revu ses prévisions de déficit budgétaire et de croissance pour l’année en cours à 5,3% du PIB et 1,5% respectivement, fait savoir AGR.

Dans ces conditions, l’endettement total du Trésor, rapporté au PIB, devrait dépasser, selon AGR, le seuil des 80% du PIB en 2022. La composante intérieure est estimée à 61,2% et celle extérieure à 19,1%.

Le Trésor serait déjà endetté à hauteur de 75,6% du PIB à fin juillet 2022. L’endettement intérieur devrait se situer à 58,2% du PIB en juillet 2022, quasiment au même niveau que les deux années précédentes.

De son côté, le taux d’endettement extérieur devrait se situer autour de 17,5% sur la même période, en légère baisse par rapport à son niveau en 2021.