Indicateurs en amélioration pour Branoma

Grà¢ce à  la dynamique que connaît le marché de l’Oriental, les ventes de Branoma ont repris, induisant une meilleure progression du chiffre d’affaires par rapport à  2008.

L’activité de Branoma va crescendo. La dynamique commerciale que connaît la région de l’Oriental, suite au démarrage de plusieurs projets touristiques ainsi que l’ouverture de nouveaux magasins de grande distribution, a permis à l’activité de la société de progresser considérablement. Cet engouement, combiné à l’augmentation des prix des boissons alcoolisées et à l’amélioration des ventes en vins et eaux, s’est traduit pour le brasseur de Fès par une hausse de 5,7% du chiffre d’affaires qui s’élève à 452,2 MDH en 2009.
De son côté, grâce à une bonne maîtrise des charges d’exploitation, le résultat opérationnel a enregistré une hausse de 25,1% pour s’établir à 97,2 MDH. Le taux de marge opérationnelle ressort ainsi à 21,5%, en amélioration de 3,3 points par rapport à 2008. In fine, la capacité bénéficiaire de la société se bonifie de 18,4% pour s’élever à 72,1 MDH, laissant apparaître une marge nette de 15,9%, en progression de 1,7 point. Cette croissance des bénéfices a toutefois été limitée par un résultat non courant diminuant de 55,5%, suite à la constatation d’une dotation non courante aux amortissements de 6,3 MDH contre 1,3 MDH en 2008. Compte tenu de ces réalisations, le conseil d’administration proposera aux actionnaires la distribution d’un dividende de 184 DH par action, soit 64 DH de plus que celui distribué en 2008.
Pour les perspectives de 2010, la filiale  du groupe  Brasseries du Maroc prévoit une baisse du volume de ses ventes, en conséquence du relèvement de la TIC (taxe intérieure de consommation) adopté dans le cadre de la Loi de finances 2010. Pour rappel, cette taxe est depuis fin 2009 à 800 DH l’hectolitre pour la bière, 390 DH l’hectolitre pour le vin et 450 DH l’hectolitre pour les autres alcools.