Forte dégradation des marges pour Dari Couspate

L’activité du spécialiste des pà¢tes alimentaires a évolué de 13% en 2010, mais l’augmentation des charges a fait chuter sa rentabilité opérationnelle de plus de 42%.

Alors qu’en 2009, le chiffre d’affaires de Dari Couspate avait quasiment stagné sous l’effet de la chute des cours de la semoule de blé dur à l’international, il a enregistré en 2010 une bonne progression qui permet à l’industriel des pâtes alimentaires de rattraper son retard au niveau de l’activité. En effet, le volume d’affaires s’est établi à 279 MDH à fin 2010, en hausse de 13% par rapport à 2009. Il faut dire que le cours des céréales s’est fortement apprécié l’année dernière, surtout à partir du second semestre, suite à plusieurs événements climatiques. Le management de Dari ne l’a pas précisé dans sa communication financière, mais cette évolution du chiffre d’affaires doit également résulter d’une progression des ventes, aussi bien au Maroc qu’à l’export.
Cela dit, malgré ce bon comportement de l’activité, la rentabilité opérationnelle de la société s’est fortement dégradée. Son résultat d’exploitation a chuté de 42,6% pour s’établir à 19,3 MDH. De fait, l’ensemble des postes de charges de la société a subi une hausse plus importante que celle du chiffre d’affaires, notamment les achats de matières (+20%), les frais divers (+24), les charges du personnel (+18%) et les dotations aux amortissements (+50%). Par conséquent, la marge opérationnelle se dégrade de 6,7 points pour descendre à moins de 7%.
Le bénéfice net de Dari parvient toutefois à limiter sa baisse à 21,2% par rapport à 2009 pour s’établir à 13,9 MDH. Cela a été possible grâce à une reprise non courante de 8 MDH qui est venue doper le résultat exceptionnel et compenser le repli du résultat financier. Au final, la marge nette se déprécie de 3 points, à 6,9%.
Notons que malgré cette forte baisse des bénéfices, les fonds propres de Dari Couspate se sont améliorés de 6% en 2010, passant à 126 MDH. L’endettement à long terme s’est, lui, replié de 17%, à 24,6 MDH.