Crédit bancaire : accélération de la croissance de l’encours et des créances en souffrance

BAM

Le rythme de croissance du crédit bancaire au secteur non financier s’est accéléré, en glissement annuel, de 3,9% à 4,6% en juillet 2022, indique Bank Al-Maghrib (BAM).

Cette tendance se caractérise par des hausses de 3,6% après 3,3% des prêts aux ménages et de 7,3% après 6,3% des crédits aux sociétés non financières privées, précise BAM dans une note sur ses indicateurs clés des statistiques monétaires de juillet 2022.

La ventilation par objet économique des crédits alloués au secteur non financier fait ressortir une progression des facilités de trésorerie de 12,2% après 10,6% et des crédits immobiliers de 2,3% contre 2,1%, une atténuation de la baisse des crédits à l’équipement de 2,1% après 2,5%, ainsi qu’une décélération de 3,2% à 2,8 % de la progression des crédits à la consommation.

S’agissant des créances en souffrance, leur taux de progression annuelle est passé de 4,8% en juin à 6,4% en juillet et leur ratio au crédit a atteint 8,8%.

En glissement mensuel, le crédit bancaire au secteur non financier a enregistré une hausse de 0,6%, avec une progression de 1,4% des facilités de trésorerie et de 0,1% des crédits à l’équipement et des prêts à la consommation et un repli de 0,4% des crédits à l’immobilier, relève BAM.