Chaises musicales à la tête de la Compagnie minière de Touissit

La Compagnie minière de Touissit (CMT) vient de changer management. Son dernier Conseil d’administration annonce la nomination d’un nouveau PDG et le remplacement d’autres administrateurs, récemment nommés en Assemblée générale.

Exit Juan Carlos Rodriguez, démissionnaire de son poste de directeur général de la Compagnie minière de Touissit (CMT). C’est désormais Luc Gérard Nyafe qui assume la fonction de Président directeur général de cette société, qui pèse 3,2 milliards de dirhams de capitalisation à la Bourse de Casablanca.

Le Conseil d’administration tenu le 8 août a également coopté plusieurs membres, en remplacement de deux membres, pourtant récemment nommés lors de l’Assemblée générale ordinaire tenu le 27 juin dernier.

Le nouveau PDG de la compagnie minière rassure néanmoins que « cette réorganisation du Conseil d’administration permet de doter la société d’une plus grande expertise minière et de connaissance du marché financier marocain. »

« Cette gouvernance renforcée permettra à la société de poursuivre et d’accélérer sa stratégie de développement et de croissance », ajoute Luc Gérard Nyafe. Le PDG rappelle que la stratégie initiée en 2019 vise à développer un groupe polymétallique international.

CMT ambitionne un développement à travers l’augmentation de la production par la mise en opération d’un nouveau puits, ainsi que le développement d’un nouveau site de cuivre. La réalisation d’opérations de croissance externe est également de mise via l’identification et l’acquisition d’actifs miniers.

La compagnie envisage par ailleurs des investissements en exploration afin de permettre à long terme, une croissance organique soutenue et une meilleure visibilité sur les réserves minières. Rien que sur le premier trimestre 2022, CMT a engagé 20 millions de dirhams d’investissements, soit 10 millions de plus que l’année dernière. Le chiffre d’affaires, de son côté, a signé une hausse de 21 % sur cette période.