Bonnes performances pour Lafarge Ciments en 2009

La filiale de la SNI confirme sa position de leader avec un chiffre d’affaires en hausse de 10,7% et un résultat net part du groupe de 1,85 milliard de DH.

Lafarge Ciments continue de réaliser des performances honorables. Malgré une stagnation de la demande nationale constatée au premier semestre 2009, les ventes du cimentier ont progressé de 4,2% par rapport à 2008, soit 0,8 point de plus que le marché. Cette bonne progression a permis au chiffre d’affaires consolidé de croître de  10,7% pour atteindre 5,44 milliards de DH au terme de l’exercice 2009.
Sur le plan opérationnel, la  montée en puissance de la deuxième ligne de la cimenterie de Tétouan et les extensions du parc éolien de la société ont permis de réduire les coûts de transfert de clinker et partiellement compenser la hausse de 18% du prix de l’électricité. Ces performances industrielles, combinées à une baisse des prix internationaux du coke de pétrole sur les trois premiers trimestres de 2009, ont permis d’afficher un résultat d’exploitation de 2,64 milliards de DH, en augmentation de 15,4% par rapport à 2008. Le résultat net part du groupe a connu, lui, une progression moins importante : +10,3% pour atteindre 1,85 milliard de DH. Mais il n’empêche que la marge opérationnelle et la marge nette de Lafarge Ciments restent à des niveaux très confortables, respectivement de 48,5% et 34,1%.
Au vu de ces résultats, le management a décidé de distribuer un dividende de 66 DH par action, en hausse de 10% par rapport au dividende distribué au titre de l’exercice précédent.
Enfin, sur le plan des perspectives, en dépit d’une surcapacité de production qui sera induite par le démarrage de nouvelles cimenteries dès le premier semestre 2010, notamment sur le marché du Grand Casablanca, Lafarge Ciments entend poursuivre son programme d’investissement et prévoit le lancement de la construction d’une cimenterie dans la région du Souss dans les meilleurs délais.