BANQUE PRIVEE : Transmission d’entreprises, la manne non encore exploitée

La relève des entreprises n’étant pas forcément assurée, elle présente un potentiel de développement important. Les offres des banques couvrent toutes les étapes de l’opération de transmission.

Les banques privées ne sont pas destinées seulement aux particuliers fortunés en leur proposant une large palette de produits de placement en vue de fructifier leur patrimoine, mais également aux entrepreneurs. Plusieurs services sont proposés dans ce cadre à l’instar du choix de la rémunération adéquate au chef d’entreprise, de la gestion du patrimoine immobilier, de la protection de l’entreprise et des proches, en plus de l’organisation de la transmission d’entreprise. Au moment où la demande sur les premiers services est assez manifestée, elle commence à peine à se développer pour le dernier lié à la transmission. En effet, plusieurs entrepreneurs commencent à réfléchir à la transmission de leur entreprise en vue d’assurer sa pérennité. Et partant du constat que la relève n’est pas assurée pour une grande partie des PME créées durant les années 60 à 80, le marché dispose d’un potentiel important de développement. D’ailleurs, les banquiers d’affaires sont armés pour assurer ce type de mission, en terme de formation, pourvu que les entrepreneurs, souvent patron d’entreprises familiales, osent franchir le pas.

Si ces chefs d’entreprises choisissent de faire appel à des banquiers privés, ou à d’autres experts pour garantir le bon déroulement de la transmission, c’est, entre autres, en raison du fait que bon nombre de PME qui, précisons-le, génère plus de 40% du PIB, ne survit pas à la deuxième génération, tandis que d’autres disparaissent à la troisième car très peu d’entre elles se donnent la peine de préparer la relève. Et ce n’est pas seulement dans les petites structures que ce problème se pose. Des fleurons de l’économie marocaine ont disparu  quelques années seulement après le décès de leur fondateur ou ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes.

D’où l’intérêt de bien préparer la transmission, car, il faut bien le dire, une transmission bien organisée peut accélérer le développement d’une entreprise, lui éviter des difficultés en changeant de main et rendre liquide tout ou partie du patrimoine de l’actionnaire (ouverture de capital ou cession totale). En tout cas, les banquiers privés disposent de toute une stratégie pour bien ficeler ce service car il  s’agit d’un véritable parcours du combattant qui requiert une préparation humaine, juridique et fiscale.

Vu l’importance de cette manne toujours inexploitée, les banquiers ont développé des offres concernant la transmission d’entreprises. Ainsi, tout le patrimoine lié à l’entreprise est passé en revue, analysé au détail près et évalué pour permettre au patron d’assurer une transmission réussie en fonction du type du repreneur choisi (membre de la famille, associés ou tiers), du mode de transmission envisagé et l’impact de l’opération sur le patrimoine et sa réorganisation. Toutefois, il y a lieu de noter que le marché n’est pas très profond et, du coup, n’exige pas des stratégies compliquées, sachant que seulement quelques centaines d’opérations sont recensées chaque année. Le gros de la transmission est réalisé de gré à gré, sans recours automatique à des experts.

En tout cas, les offres des banques couvrent toutes les étapes de l’opération de transmission, de la sensibilisation et de l’information, au financement, en passant par le dispositif d’accompagnement pour faciliter la concrétisation et la mise en œuvre de la relève entrepreneuriale. Auprès d’Attijariwafa bank, une offre dédiée à la transmission pour les PME a été mise en place. Dénommée Plan Relève, ce package inclut des réponses à tous les besoins en matière d’acquisition, de cession ou de transmission d’entreprise. Il comprend des solutions spécifiques de financement des projets d’acquisition d’affaires existantes, la mise en relation avec des experts à même d’assister et de conseiller tout au long de l’opération et des solutions sur-mesure de gestion patrimoniale privée et professionnelle en s’appuyant sur l’expertise de la banque privée du groupe. La même offre de services est proposée chez la BMCE Bank of Africa au moment où la Banque Populaire propose des solutions sur mesure, au cas par cas, en fonction des besoins de sa clientèle.