Auto Nejma : Baisse de régime… en attendant le Salon de l’auto 2012

Alors que les ventes automobiles au Maroc ont progressé de 8,4%, Auto Nejma a vu son chiffre d’affaires reculer de près de 4%. Ses résultats en ont pà¢ti et le bénéfice net se dégrade de 11%.

Le distributeur exclusif des marques Mercedes-Benz, SsangYong, Jeep, Dodge et Faw n’a pas tiré profit de l’embellie qui a caractérisé son secteur en 2011. Alors que les ventes automobiles au Maroc ont progressé de 8,4% l’année dernière, le chiffre d’affaires d’Auto Nejma a plutôt baissé de 3,8%. A 1,08 milliard de DH, il recule de 43 MDH par rapport à 2010.

D’après les analystes -livrés à eux-mêmes en l’absence d’un communiqué commentant les résultats de la société, la raison la plus plausible du recul du chiffre d’affaires serait la baisse générale des ventes des produits de luxe. A cela s’ajoute la dérogation accordée aux MRE de dédouaner leurs véhicules, sous certaines conditions, en bénéficiant d’un avantage fiscal de l’ordre de 85%. Une mesure qui avait, en son temps, suscité de vives réactions de la part des concessionnaires.
Sous l’effet d’une forte augmentation des charges d’exploitation (+53,5 MDH, soit 25,3% de plus qu’en 2010), le résultat opérationnel se dégrade de 15,6% pour s’inscrire à 138,7 MDH. La marge opérationnelle perd par conséquent 1,8 point, passant ainsi de 14,7% à 12,9%.

L’amélioration du résultat financier de quelque 7,7 MDH suite à la forte diminution des charges d’intérêts vient heureusement atténuer la baisse du résultat net. Mais ce dernier recule tout de même de 12,7 MDH ou 11,4% pour se fixer à 98,9 MDH. La marge nette passe aussitôt en dessous du seuil de 10%.

2012, qui connaîtra la tenue du Salon de l’Auto, devra être bénéfique pour Auto Nejma au même titre que l’ensemble des concessionnaires automobiles. Charge à la société de proposer les meilleures offres évidemment. En tout cas, la baisse des droits de douane, effective à partir de mars 2012, est à même de lui donner toute la latitude nécessaire pour en profiter.
Dividende annoncé : 50 DH versus 55 DH un exercice auparavant.