Faurecia ouvre une deuxième usine au Maroc

L’équipementier a investi 170 MDH dans cette nouvelle usine qui emploiera 1 300 personnes. De 10 000, la production passera à 20 000 coiffes de siège/jour d’ici à 2019.

Après l’usine de Kénitra, l’équipementier automobile Faurecia a implanté une seconde usine, dans la Zone franche de Technopolis à Salé, pour son activité Seating. La cérémonie d’inauguration de la nouvelle usine s’est tenue, le 13juillet, en présence de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, et de Patrick Koller, DG de Faurecia.

«Il s’agit de la 70e inauguration d’usine ou d’extension d’usine, depuis la naissance du Plan d’accélération industrielle», a déclaré le ministre de l’industrie. Et de se réjouir que «l’usine a été construite en sept mois. C’est un beau record qui est difficile à réaliser, même dans un pays comme la Chine et nous comptons faire encore mieux la prochaine fois». La nouvelle usine du groupe français s’étend sur une superficie de 12 800 m2. Elle représente un investissement de l’ordre de 170 MDH pour Faurecia et a permis la création de plus de 1 300 emplois, avec la perspective d’atteindre, à terme, les 1 800 salariés ; soit au total 3 300 emplois pour les deux usines du groupe. La production de l’usine de Faurecia à Salé est de 10000 coiffes cuirs et textiles de siège automobile (soit 150000 km de couture) par jour, notamment pour les véhicules Peugeot 3008 et 5008 (mais également pour Renault Nissan, Volkswagen et d’autres clients du groupe en Europe). D’ici 2019, l’usine de Salé devrait doubler sa production à 20000 coiffes par jour.

Un troisième site annoncé pour 2018

Au sujet de la nouvelle usine du Groupe, le DG de Faurecia explique: «Nous avons choisi de nous implanter à Salé, car cette ville a une réputation d’excellence dans l’industrie textile. De même que la proximité avec les instituts de formation nous a permis de trouver la main-d’œuvre formée dont nous avions besoin». Et d’annoncer : «Le Maroc est pour nous un pays stratégique, où nous avons décidé d’investir, car nous sommes au plus près de nos clients et bénéficions d’un cadre propice au développement de nos activités. En conséquence, nous comptons renforcer notre présence au Maroc en ouvrant, en 2018, à Kénitra, un 3e site industriel pour nos activités Interiors et Clean Mobility». Après l’ouverture de cette troisième usine, le total des investissements de Faurecia au Maroc se situera entre 550 et 600 MDH d’ici la fin de 2018, ce qui devrait générer un chiffre d’affaires annuel de 2,7 milliards de DH. Quant au nombre total d’employés du groupe au Maroc, il devrait dépasser les 4000 et atteindre, à terme, 6000 salariés.

Fondé en 1997, Faurecia est devenu, en une vingtaine d’années, un des acteurs majeurs de l’équipementerie automobile. Avec 330 sites, dont 30 centres de R&D, répartis dans 34 pays, Faurecia compte parmi les leaders mondiaux dans ses trois domaines d’activités: sièges d’automobiles (Seating), systèmes d’intérieurs (Interiors) et mobilité propre (Clean Mobility). Le Groupe, qui emploie près de 100 000 personnes à travers le monde, a réalisé un chiffre d’affaires de 18,7 milliards d’euros en 2016. A noter que l’activité Seating du groupe concerne 23 pays et emploie 42 000 salariés répartis sur 71 sites de production et 19 centres de R&D. Avec les sites de Kénitra et de Salé au Maroc, auxquels s’ajoute celui de Ben Arous en Tunisie, Faurecia est le premier producteur de coiffes automobiles en Afrique du Nord.