Extension du réseau du tramway de Casa, un projet trop ambitieux ?

Le Conseil de la ville veut couvrir tous les quartiers par le réseau du tramway d’ici 2020. Cinq lignes sont programmées pour un investissement de 16 milliards de DH. Certaines contraintes peuvent ralentir le projet.

Lors de la présentation du programme de développement du Grand Casablanca 2015-2020, Mohamed Sajid a annoncé, entre autres, l’imminence du lancement du projet d’extension du réseau du tramway. «Notre objectif est de relier, d’ici 2020, tous les quartiers de la métropole», a-t-il déclaré. Selon lui, cinq lignes seront réalisées pour un investissement global de 16 milliards de DH. La deuxième ligne, dont les études sont déjà réalisées et livrées, reliera le boulevard Anoual, Hay Mohammadi, Ain-Sebaâ et Sidi Bernoussi. «Les travaux de réalisation de cette ligne de 15 km qui nécessitera un budget de 3,3 milliards de DH démarreront début 2015», a confirmé Mohamed Sajid. Concernant la troisième ligne (qui va relier Lahraouiyyine, Oulad Ziane et la gare Casa Port) et la quatrième ligne (Bd Mohammed VI-Bd Al Qods-Sidi Maârouf), elles seront réalisées sur un parcours de 14 km chacune et nécessiteront un budget de 6,16 milliards de DH. Selon le président du Conseil de la ville, «les études de faisabilité de ces lignes sont en cours de réalisation. Les travaux démarreront d’ici fin 2015». Enfin, les études préliminaires relatives à la cinquième (Hay My Rachid-Driss Harti-Mohammed VI-Centre ville-Mosquée Hassan II) et la sixième ligne (pole Rahma-El Oulfa-Hay Hassani) seront également lancées au cours de l’année 2015. Outre ces deux lignes qui seront réalisées respectivement sur un parcours de 18 km et 10 km pour un budget total de 6,16 milliards de DH, quinze parkings de relais seront aménagés sur l’ensemble des lignes pour une enveloppe de 380 MDH.

L’option des bus à haut niveau de service écartée ?

«Ce projet de taille devrait être achevé d’ici 2020», a confirmé Mohamed Sajid qui a tenu tout de même à préciser, lui et son premier adjoint Ahmed Brija, que certaines contraintes risquent tout de même de ralentir la bonne marche du projet. Il s’agit essentiellement de l’engagement des collectivités locales à verser les redevances annuelles pour le financement du projet, la réticence des populations de ces quartiers notamment les commerçants, ainsi que la qualité des infrastructures dans ces quartiers qui laisse à désirer.
Cela dit, selon Casa Transport, maître d’ouvrage, la convention pour la réalisation d’un complément du réseau de transport en commun en site propre à Casablanca parle de la construction de «5 lignes de transport en commun en site propre, en mode tramway ou en mode BHNS (bus à haut niveau de service)». Autrement dit, ce sont les résultats des études qui doivent normalement orienter le choix du Conseil de la ville. De plus, aucun appel d’offres relatif à la réalisation des études pour la troisième et quatrième ligne n’a été lancé. Selon Casa Transport, l’année 2015, dont l’enveloppe budgétaire arrêtée s’élève à 500 MDH, connaîtra uniquement le démarrage des travaux préparatoires pour la réalisation de la seconde ligne du réseau en mode tramwayn.