Expo universelle de Milan : le Maroc représenté par son agriculture

L’ambition est de montrer la contribution du Royaume à  la sécurité alimentaire. Le pavillon couvre près de 3 000 m2, dont 1 300 m² aménagés sous forme de kasbah.

Une première ! Le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime a été chargé de l’organisation du pavillon du Maroc à l’Expo universelle de Milan 2015. Un pavillon qui, selon le ministre Aziz Akhannouch, reflétera le «savoir-faire inégalé et le précieux héritage» du Royaume. Et d’ajouter : «De grands chantiers ont été entrepris pour valoriser cet héritage vivant à travers la valorisation, la labellisation et la promotion. Il est important de partager cette richesse avec les consommateurs du monde entier. Et quelle meilleure occasion de le faire que dans l’Expo universelle». Pour M. Akhannouch, la présence en force du Maroc à ce rendez-vous mondial historique est un événement qui mérite que l’on s’y attarde. «Il était simplement inenvisageable que le Royaume n’y prenne pas part quand la thématique retenue se trouve au cœur des politiques et des préoccupations majeures de notre pays, à savoir la sécurité alimentaire et, plus exactement, nourrir la planète, énergie pour tous», dit le ministre.

Les organisateurs de l’événement ont tenu à préciser que cette participation revêt deux dimensions. La première, évidente et incontournable, est celle de la promotion d’une destination, d’une culture, d’une histoire et d’un positionnement du Maroc, alors que la seconde est relative à la contribution du Royaume au traitement de la problématique de la sécurité alimentaire et de la durabilité. «Riche de son expérience dans le cadre du Plan Maroc Vert et de ses avancées dans le cadre du développement de l’agriculture et la réalisation de la sécurité alimentaire, le Maroc s’inscrit naturellement dans cette thématique et aura l’occasion de faire valoir son savoir-faire, sa biodiversité, ses terroirs, son héritage culinaire et sa richesse culturelle», a indiqué M. Akhannouch.

Près de 2 millions de visiteurs attendus au pavillon

Pour sa part, la commissaire générale du pavillon du Maroc à l’Expo de Milan 2015, Fatim-Zahra Ammor, a indiqué que le Maroc est «fier de participer une nouvelle fois à une exposition universelle qui constitue un lieu où cultures, traditions et saveurs se mêlent dans des architectures typiques, mettant l’accent sur les différents volets de la participation du Royaume dans un événement planétaire de grande envergure». Selon la commissaire générale, le pavillon du Maroc, installé sur un lot de 2 900 m² dont 1 300 m² construits sous forme de kasbah, respecte une démarche architecturale en accord avec le thème de l’exposition universelle. Il est un reflet de ce modèle architectural amazigh, caractéristique du sud du pays, parfaitement adapté à son environnement, au mode de vie de ses communautés et aux menaces d’agressions des époques anciennes, a-t-elle souligné. Nichée dans un jardin représentant cinq écologies marocaines, l’expérience proposée au visiteur est celle d’une déambulation sensorielle riche et rythmée, a fait savoir Fatim-Zahra Ammor, ajoutant que ces cinq écosystèmes permettent d’accompagner le parcours du nord vers le sud et incarnent la diversité de la campagne et des paysages du Maroc.

Le stand, alliance de tradition et de modernité, promet au visiteur de vivre une expérience unique qui fera appel à tous ses sens : le plaisir des senteurs, le contact avec de belles matières, des ambiances de lumières et de couleurs, des ombres rafraîchissantes, des paysages sonores et la subtilité des goûts. Le pavillon Maroc, qui généralement draine au moins 10% des visiteurs de l’Expo universelle, attend près de 2 millions de visiteurs, soit près de 10000 par jour.