Exploitation de carrières : la tutelle se joue des professionnels

La durée maximale d’exploitation des carrières ramenée à  15 ans au lieu de 20 ans initialement convenus avec les opérateurs.

Les exploitants de carrières sont préoccupés. Le projet de nouvelle loi réglementant leur secteur a été modifié en leur défaveur au cours de son adoption. Parmi les changements critiqués, il y a la durée maximale d’exploitation qui a été ramenée à 15 ans au lieu de 20 ans initialement. De même, les opérateurs n’auront plus que deux ans pour se conformer à la nouvelle loi après son adoption, au lieu de 5 ans. Cependant, rien n’est définitif. Le texte, adopté en conseil de gouvernement, a été remis à la tutelle pour révision.

Lire l’analyse de Réda Harmak : Loi sur l’exploitation des carrières : la tutelle se joue des professionnels.