Le groupe Safari manifeste un souci permanent pour la réduction de son empreinte écologique

Le Groupe Safari confirme son engagement pour la protection de l’environnement, qui va de pair avec ses valeurs depuis plus de 70 ans.

Le groupe Safari présent dans divers secteurs d’activités notamment l’agroalimentaire, l’industrie textile, la distribution de véhicules, le machinisme agricole, la logistique… manifeste un souci permanent pour la réduction de son empreinte écologique. Son objectif est de pouvoir maintenir un équilibre entre succès économique, protection de l’environnement et responsabilité sociale, que ce soit dans la gestion durable des forêts et la valorisation de ses ressources au Maroc et au Gabon ; pour sa filiale de Cema-Bois de l’Atlas au Maroc ou dans la mise en place de procédés de fabrication économes en énergie et en matière première, ainsi que la valorisation des déchets pour sa filiale CMPE (Compagnie marocaine de plâtre et d’enduit). D’ailleurs, le respect de l’environnement est au cœur des priorités de la CMPE qui a mis en place un système de filtration moderne réduisant de manière importante les émissions solides et ce, en conformité avec les normes internationales en vigueur. C’est ainsi que les engagements de la CMPE en matière de développement durable sont nombreux, allant des procédés de fabrication économes en énergie et en matière première, au recyclage et à la valorisation des déchets à hauteur de 95% pour le plâtre notamment.

Pour sa part, la SMCV (Société marocaine des compteurs Vincent, leader dans la fabrication des compteurs d’eau) est un acteur majeur dans l’amélioration et le maintien du rendement des réseaux d’eau grâce à sa méthode holistique adaptée aux régies de distribution d’eau.

Une solution innovante ITRON-SMCV qui permet une optimisation du rendement du réseau et donc une réduction de l’empreinte carbone, est mise à disposition des régies de distribution, permettant ainsi une gestion durable des ressources en eau.

Par ailleurs, la volonté du groupe Safari est d’accompagner la stratégie de développement durable nationale qui vise à favoriser l’équilibre entre les dimensions environnementales, économiques et sociales en renforçant la gestion durable des ressources naturelles et en encourageant le recours aux technologies d’énergies renouvelables.

C’est le cas de plusieurs filiales du groupe qui vont être présentes lors de cet événement planétaire. BMW de Smeia, filiale du groupe Safari, a rejoint le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), le Pacte mondial des Nations Unies et la Déclaration internationale pour une production plus propre dès 2001. Dans le même sillage, Jaguar Land Rover, étend sa gamme des produits hybrides déjà commercialisée un peu partout dans le monde, par le lancement de son premier véhicule 100% électrique en 2018.