La SNTL innove en lançant le 1er pick-up électrique au monde

Ce véhicule est adapté au marché marocain et peut être rechargé en une heure, chez soi, sans exiger de bornes de recharge. Il peut circuler en milieu urbain ou extra-urbain et propose une autonomie allant jusqu’à 129 km. Il sera commercialisé en Europe en premier lieu, le Maroc servira de marché de support.

Aslan, c’est le tout premier pick-up 100% électrique dans le monde. Il est fabriqué par la SNTL, à travers son centre de technologie et innovation «Tamayuz suply chain». Ce véhicule, adapté au marché marocain, ne requiert pas des bornes de recharge. Il peut être rechargé chez soi sans exigence technique au préalable, en adoptant tout simplement une prise secteur de 220 V et ne prend que 7h pour que ses batteries soient complètement rechargées. Encore mieux, cet appareil mobile peut se charger même en une heure, en disposant d’un super chargeur. En tout cas, ses batteries rechargeables de type LIFEPO4 de 19 Kwh permettent une meilleure stabilité puisqu’elles sont installées de manière équilibrée sur le châssis et proposent également une autonomie variant de 180 à 200 km. Plus encore, Aslan a été conçu sur la base d’une plateforme modulaire et évolutive. Ce qui devrait aider à développer toute une gamme de véhicules destinés à la mobilité urbaine propre. Par ailleurs, il est développé de sorte à ce qu’il soit adapté aussi bien aux trajets urbains qu’extra-urbains, avec arrêts fréquents et peut atteindre une vitesse de 129 km/h d’autant qu’il peut accueillir jusqu’à 800 kg de chargement.

Avantages ergonomiques oblige : le pick-up offre confort, puissance et sécurité et répond aux évolutions technologiques puisqu’il s’agit d’un appareil connecté, capable de diffuser à distance des informations sur sa position, son état de verrouillage, son historique de trajets… Non seulement cela, il peut être contrôlé à distance, que ce soit pour régler sa température, assurer sa sécurité ou envoyer des messages au conducteur. Sa commercialisation sera principalement réalisée sur le marché européen. Le Maroc, lui, ne sera qu’un marché support. A noter que pour la fabrication de ce véhicule utilitaire, «la SNTL a joué le rôle d’incubateur à travers Tamayuz supply chain, qui travaille continuellement sur des solutions technologiques innovantes, liées à la mobilité durable», a souligné Mohamed Ben Ouda, directeur général de la SNTL. Et de préciser que ce centre a noué bien des contrats, dont un avec la Banque islamique de développement qui accompagne la société dans la réalisation des études sur les infrastructures logistiques, ou encore le PNUD qui axe ses interventions sur le volet éco-conduite et formation.