Environnement : 118 projets appuyés par le Fodep depuis 1999

Un investissement total de 650 MDH dont 248 millions apportés par le fonds. Après trois éditions réussies, un Fodep IV est en cours de discussion.

En 15 ans de bons et loyaux services, le Fonds de dépollution industrielle (Fodep), né de la coopération maroco-allemande, a permis à de nombreuses entreprises du secteur industriel ou artisanal de se doter d’outils de mise à niveau environnementale.

Aujourd’hui, après trois éditions réussies en 1998, 2000 et 2002, les gouvernements marocain et allemand planchent sur la reconduction du mécanisme pour la quatrième fois. «En raison de l’évolution du cadre réglementaire et des contraintes internationales, une forte demande est prévue pour le Fodep.

Le ministère délégué chargé de l’environnement est donc en cours de discussion avec le gouvernement allemand pour maintenir le fonds via une nouvelle ligne de financement, Fodep IV, afin de couvrir les différents problèmes de pollution liquide, atmosphérique et solide, qui ne relèvent pas des attributions des agences du bassin hydraulique, et par conséquent répondre aux besoins de la mise à niveau environnementale du secteur industriel», indique-t-on auprès du ministère de tutelle.

Pour rappel, le Fodep est le fruit d’un partenariat entre le Secrétariat d’Etat chargé de l’eau et de l’environnement et la Coopération financière allemande (KfW) qui a accordé au fonds un don de 24 millions d’euros réparti en 3 tranches.

24 millions d’euros de dons allemands

Géré financièrement par la Caisse centrale de garantie (CCG), ce mécanisme a été mis en place pour accompagner la mise à niveau environnementale des industries nationales voulue par une réglementation internationale, et de plus en plus souvent nationale, plus stricte en la matière.

Le fonds vise notamment à encourager la réduction des émissions industrielles liquides, solides et gazeuses, et une utilisation plus raisonnée des ressources naturelles. Il finance à hauteur de 20% les projets intégrés au procédé industriel et 40% les projets en aval du procédé industriel.

C’est dans cette volonté que 118 projets ont été soutenus par le Fodep depuis 1999, pour un investissement total de 650 M,DH. Sur cette enveloppe, le fonds a contribué à hauteur de 248 MDH, soit 38%, versés sous forme de dons. La première édition, Fodep I, dont le contrat de financement a été signé en 1997, a permis de mobiliser 90 MDH.

En 2000, Fodep II alignait 100 MDH et en 2002, Fodep III en mobilisait 50 millions. Sur ces 118 projets, 97 ont concerné le traitement des rejets liquides pour un montant global de 574 MDH, dont 222 MDH de dons du Fodep ; 15 autres projets se sont penchés sur le traitement de la pollution atmosphérique (47 MDH dont 18 millions de dons) et 6 projets ont permis une mise à niveau dans la gestion des déchets solides (30 MDH dont 8 millions de dons). Un reliquat de 18 MDH permettra de financer la dizaine de projets actuellement en cours de réalisation.