Bic : 120 millions de stylos, rasoirs et briquets vendus au Maroc chaque année

Le stylo à  bille Bic a été introduit au Maroc en 1968 par la société Maroc Stylo fondée par un Français. En 1973, l’entreprise est marocanisée. La famille Oulahiane, d’abord minoritaire, devient seule actionnaire en 1984

De 7 à 77 ans, nous avons tous déjà écrit des dizaines de milliers de mots avec un stylo Bic. Le nom de la marque, devenu quasiment un nom commun associé à l’objet lui-même, tire son origine du nom de son fondateur, le Français d’origine italienne, Marcel Bich. En 1945, cet entrepreneur crée la société Porte-plume, Porte-mines et Accessoires (PPA). Cette même année, il rachète le brevet de stylo à bille déposé en 1943 par un journaliste hongrois. Ce dernier eut l’idée du stylo à bille en observant des enfants jouer aux billes dans une flaque d’eau. Après avoir d’abord commercialisé des porte-mines et des pièces détachées de stylos à plume, Bich lance finalement son premier stylo à bille en 1950 : transparent, il s’appellera Cristal. Une mini révolution dans le monde de l’écriture puisqu’il s’agit du premier stylo jetable. Ce n’est qu’en 1953 que la société prend définitivement le nom de Bic. Son célèbre logo jaune accompagné d’un écolier portant un stylo dans le dos voit quant à lui le jour en 1962. Encore habitués aux porte-plumes, les écoliers français devront attendre 1965 pour être autorisés à utiliser un stylo à bille Bic en classe. En 1969, Bic met en vente son célèbre 4 couleurs qui permet de changer de couleur sans changer de stylo. Pratique pour les leçons de géographie ! Depuis, le stylo Bic en a parcouru des kilomètres. Il avait déjà franchi les frontières françaises en 1954 pour être commercialisé en Italie. Et dès 1960, il est également introduit en Afrique et au Moyen-Orient. Créé par un Français, Maroc Stylo représente ainsi la marque Bic au Maroc depuis 1968, date à laquelle les premiers stylos Bic sont vendus au Maroc.
La gamme d’écriture Bic compte 300 à 400 références Profitant de la loi de marocanisation de 1973, la famille Oulahiane décide de prendre pied dans la société. Au départ, elle en acquiert 15%. Poursuivant sa stratégie au fil des ans, la famille finit par acquérir la totalité de Maroc Stylo en 1984. C’est également en 1984 que l’entreprise investit 7 MDH pour l’équipement de sa propre usine. Située à Bouskoura, l’unité fait dans le conditionnement des rasoirs (ce produit et des briquets sont vendus sous la même marque) ainsi que l’habillage des stylos Cristal et Orange, soit le corps hexagonal transparent ou orange selon le modèle et les deux capuchons. Les cartouches sont quant à elles importées directement de France. Entre 2002 et 2004, Maroc Stylo a également assuré le rôle de sous-traitant puisque l’usine assemblait, pour le compte de Bic, des stylos qui étaient par la suite exportés vers la France avant d’être réacheminés vers les Etats-Unis. Sur les 300 à 400 références que compte la gamme écriture de la marque (stylos, crayons, correcteurs, marqueurs, coloriage), Maroc Stylo en reprend 90%. Parmi les exceptions, les derniers nés de la marque : des stylos écologiques fabriqués à partir de matières recyclées ne sont pas encore commercialisés au Maroc. Une dizaine de nouveaux produits sont lancés chaque année.
Malgré son nom, Maroc Stylo est depuis le début la représentante exclusive de l’ensemble des produits Bic. Du stylo à bille au rasoir, en passant par le briquet. Tous transitent par elle. Et tous sont jetables, ce qui a d’ailleurs fait le succès de la marque. Même jetable, le stylo à bille Bic répond tout de même à des normes internationales précises. La pointe du Cristal est ainsi en laiton et dispose depuis peu de petits points permettant de retirer plus facilement la cartouche afin de pouvoir la changer, tout en conservant le corps initial du stylo. De même, le capuchon est muni d’un trou afin d’éviter qu’une personne, surtout l’enfant, ne s’étouffe en l’avalant. Enfin, les crayons et feutres de coloriage, largement utilisés par les enfants, ne contiennent aucune matière toxique. Son succès, Bic le doit autant à la qualité qu’à un prix compétitif. Au Maroc, le Cristal coûte ainsi 1,50 DH. Aux côtés des pâles copies venues de Chine ou des concurrents, Bic reste donc abordable. D’abord distribués dans le circuit traditionnel, les stylos Bic ont rapidement figuré sur les rayons des grandes et moyennes surfaces. 15% du volume des ventes sont aujourd’hui réalisés dans ce segment des grandes et moyennes surfaces (GMS). Le reste se répartit entre les traditionnels grossistes et le commerce de proximité. Depuis 2004, l’entreprise dispose ainsi d’une vingtaine de véhicules qui sillonnent le pays pour approvisionner le marché.

2% du CA sont destinés au marketing

En 2010, Maroc Stylo a réalisé un chiffre d’affaires de 115 MDH en écoulant  environ 120 millions de pièces, du stylo au briquet, de la marque Bic. Alors que les stylos représentaient près de 95% de parts de marché dans les années 80, ce chiffre est aujourd’hui estimé à 40%, suite à l’entrée sur le marché de la concurrence. Toutefois, le chiffre d’affaires de Maroc Stylo est en constante augmentation, dopé par une demande qui s’agrandit et par les ventes des briquets et rasoirs. Le Cristal, suivi des crayons et de la gamme coloriage, arrivent en tête des ventes. Et ce n’est pas parce que Bic est une marque largement connue qu’elle s’abstient de communiquer. Bien au contraire. Avec une enveloppe de 2% du  chiffre d’affaires, la stratégie marketing annuelle est mise au point par Maroc Stylo et validée par Bic. Cette année, cette dernière a choisi de mettre l’accent sur les actions en faveur du développement durable. L’entreprise marocaine utilise peu les médias audiovisuels et se contente de temps à temps de quelques campagnes dans la presse écrite. Maroc Stylo préfère en effet communiquer à l’occasion de la rentrée scolaire et des examens en utilisant la publicité sur le lieu de vente et l’affichage public. Chaque année, elle organise également des ateliers pédagogiques sur la prévention routière dans les écoles. L’occasion de remettre un permis Bic aux élèves. Pour les plus âgés, Bic participe à chaque Forum de l’étudiant.