Entre 45 et 50 MDH par an pour l’entretien des espaces verts de Casablanca

V Comme Vert, Maghreb Plantes, Vibeiras, Atelier Vert et les Ets Ahouzi Mohamed sont reconduits. Arrosage, élagage, traitement et entretien, les adjudicataires sont responsables de toutes les tà¢ches.

Décidément, Casablanca fait l’objet de toutes les attentions depuis quelques mois. Après le choix des nouveaux délégataires de collecte des déchets (Averda et Sita) qui vont commencer leur activité à la fin du mois courant, c’est au tour des espaces verts de voir les contrats de gestion renouvelés. Pour l’instant, l’actuel contrat, d’une durée de 3 ans et qui devait expirer en décembre dernier, reste valable : la période de garantie, à la fin de laquelle la Commune urbaine pourra accuser la réception définitive des travaux, court en effet jusqu’à fin mars. Les prochains adjudicataires prendront ainsi le relais à partir du 1er avril. Au total, la ville déboursera entre 45 et 50 MDH par an pour le marché. Publié sur le site internet des marchés publics en décembre dernier, l’appel d’offres ouvert relatif aux travaux de maintenance et d’entretien courant des espaces verts pour les 3 prochaines années présente quelques différences par rapport à l’ancien cahier des charges. La différence la plus importante réside dans le fait que la partie «élagage» est désormais incluse dans le même marché. «C’est la même entreprise qui s’occupera de tout, de l’arrosage à l’élagage donc, en passant par le traitement et l’entretien. Cela renforce les responsabilités des entreprises sélectionnées», commente un professionnel qui a remporté un des lots en jeu.

Le marché est découpé en 5 lots contre 9 pour le précédent

Contrairement au marché précédent qui comprenait 9 lots (arrondissement ou regroupement d’arrondissements), l’actuel est découpé en 5.
Annoncés le 29 janvier dernier, les résultats ne sont pour leur part pas surprenants. Les 5 entreprises qui étaient déjà adjudicataires lors du précédent marché ont en effet été reconduites. V Comme Vert remporte ainsi le lot 1 (arrondissements Sidi Bernoussi et Sidi Moumen) ; le lot 2 (Moulay Rachid-Ben M’Sik et Sidi Othmane-Sbata) revient à Maghreb Plantes ; le lot 3 (Ain Sebâa-Hay Mohammadi et El Fida-Mers Sultan) est quant à lui adjugé à Vibeiras ; le lot 4 (Anfa) a été remis à Atelier Vert ; et enfin le lot 5 (Ain-Chok et Hay Hassani) a été remporté par les Ets Ahouzi Mohamed. Hormis Vibeiras, filiale d’un groupe portugais, toutes les entreprises sélectionnées sont marocaines. Au total, le marché couvre 396 hectares d’espaces verts. Avec près de 90 ha à couvrir, cette entreprise portugaise remporte le lot le plus étendu, mais aussi le plus dégradé avec notamment l’entretien de l’autoroute urbaine. A noter également que d’autres appels d’offres relatifs à la rénovation des actuels espaces verts et l’aménagement de nouveaux seront également lancés prochainement.