Enseignement : où sont passés les 2 milliards ?

Plusieurs entreprises de BTP dans les régions d’Agadir et de Meknès ne se sont pas encore fait payer en dépit des fonds débloqués par les Finances.

En mars dernier, le ministère des finances annonçait le déblocage de 2,1 milliards de DH pour apurer les arriérés de paiement relatifs aux chantiers du plan d’urgence de l’enseignement. Quatre mois plus tard, plusieurs entreprises de BTP n’ont encore rien reçu. Certaines académies confirment cela et précisent que les déblocages sont insuffisants pour honorer toutes les factures. Mais les créanciers dénoncent aussi le fait qu’elles utilisent les fonds qui leur sont dédiés pour couvrir des dépenses de fonctionnement et pour régler les entreprises de BTP dont les chantiers sont en cours de crainte qu’ils soient suspendus. Dans le Souss, les prestataires menacent pourtant de s’y résoudre s’ils ne sont pas payés à temps.

Lire l’analyse de Réda Harmak :  Arriérés du plan d’urgence de l’enseignement : où sont passés les 2 milliards de DH ?