Engagement ambitieux des assureurs pour l’environnement

Le secteur des assurances marocain, un des principaux acteurs du privé, a consolidé lors de la COP22 son rôle de secteur citoyen et son engagement au profit des assurés en ce qui concerne les risques climatiques.

Les engagements pris par la FMSAR pour la promotion et le développement de la finance-climat ont été consignés dans la feuille de route du secteur financier dévoilée à Marrakech le 14 novembre dernier. Ils visent à canaliser une épargne substantielle pour la réemployer dans des opérations à fort impact écologique. A terme, l’investissement dans les valeurs écologiques et porteuses de valeur ajoutée pourrait atteindre 6 milliards de DH. L’excellente dynamique de la bancassurance devrait contribuer à drainer plus de 500 MDH par an dans des contrats d’épargne dont les actifs seraient investis dans des valeurs respectueuses de l’environnement. Enfin, l’offre de couverture des risques climatiques, notamment ceux concernant le monde agricole, sera élargie pour aller au delà du million d’hectares déjà couvert.