Energie et mines : gros coup de pouce à la digitalisation

Le ministère de l’énergie, des mines et de l’environnement a lancé deux solutions digitales lundi 28 et mardi 29 octobre. Les détails.

Gros coup de pouce à la digitalisation dans le secteur de l’énergie et des mines. Un secteur souvent dépeint comme étant hermétique et peu transparent. En effet, le ministère de l’énergie, des mines et de l’environnement a lancé deux plate-formes digitales au courant de cette semaine.

Il s’agit d’un portail d’information dans le secteur de l’énergie et une application pour le suivi des demandes d’exploitation dans le secteur des mines.
Mis en service mardi 29 octobre, le portail de l’Observatoire marocain de l’énergie (OME) se veut un outil conçu dans une démarche de transparence et de facilitation d’accès aux données relatives aux acteurs du secteur énergétique, à en croire le ministère.

Il est l’aboutissement du projet mené par le ministère avec le soutien de la Coopération allemande (GIZ), pour mettre en évidence les activités d’observation et de prospective afin d’ériger l’OME au rang de référence nationale dans le domaine de l’énergie, d’élargir son ouverture sur le public et de permettre à l’ensemble des acteurs du secteur de l’énergie de bénéficier du contenu de sa plate-forme informationnelle.

Dans le détail, cette nouvelle plate-forme permettra d’accéder à des informations fiables et détaillées afin de suivre l’évolution du secteur énergétique à l’échelle nationale, notamment les statistiques énergétiques, les bilans énergétiques, les indicateurs énergétiques, les analyses socioéconomiques, les études de prospectives et les études d’impact.

A travers ce portail, le département dirigé par Aziz Rebbah mettra à la disposition des décideurs, des opérateurs du secteur de l’énergie, des chercheurs nationaux et internationaux et du grand public, une information de qualité s’alignant sur les standards internationaux via une base de données des statistiques énergétiques, une docuthèque regroupant les publications mensuelles et annuelles de l’OME, ainsi que des études et prospectives du secteur de l’énergie.
Le contenu du portail sera continuellement enrichi avec des statistiques périodiques relatives au secteur de l’énergie, des résultats des études prospectives sur la demande et l’offre d’énergie, des études d’impact socioéconomique et macro-économique liées aux mesures prises dans le secteur, ainsi que par le développement d’un système de veille stratégique pour l’aide à la prise de décision.

Doté d’outils technologiques et de modèles d’analyse reconnus et appuyés par un réseau d’experts et de partenaires, l’Observatoire marocain de l’énergie constituera un outil d’observation permanent à travers ses publications périodiques.

Dans le secteur des mines, l’application de réservation et du suivi des demandes de l’exploitation des haldes et terrils a été lancée lundi 28 octobre. Toujours selon le ministère, cet outil constitue une suite des réformes entreprises pour la simplification des procédures d’octroi des permis et autorisations, et a pour objectif ultime l’instauration de la transparence, le renforcement des pratiques de la bonne gouvernance et la contribution à l’égalité des chances dans le secteur minier. Il permet également de mettre à la disposition des sociétés une plate-forme informatique permettant la réservation du site souhaité parmi ceux soumis à l’autorisation de l’exploitation des haldes et terrils.

«Le lancement de l’application s’inscrit dans le cadre de la finalisation des textes d’application de la loi 33-13 relative aux mines, qui constitue une modernisation de la législation et la réglementation du secteur des mines, éléments majeurs de la mise en œuvre de la stratégie minière lancée en 2013, dont fait partie le décret N° 2.18.548 du 3 septembre 2019 portant sur la procédure d’octroi des autorisations d’exploitation des haldes et terrils», précise le ministère.

Un guide pour les utilisateurs sera disponible pour permettre aux opérateurs du secteur de s’informer des démarches détaillées de l’enregistrement sur l’application, et le suivi des demandes et de leurs traitements en ligne.

Les sociétés intéressées sont invitées à créer leurs comptes sur l’application pour la réservation des sites des haldes et terrils demandés, dont la liste sera publiée sur l’application.

Par ailleurs, un poste de travail sera disponible, au niveau de chaque direction régionale du ministère de tutelle, avec une assistance d’équipes qualifiées, pour permettre aux sociétés locales d’effectuer leurs enregistrements et demandes d’une manière fluide. Une première liste des haldes et terrils soumis à réservation sera publiée prochainement au niveau de l’application dans le site «https:/e-services.mem.gov.ma/gaht».